Gilles BRODARD, « La restauration de l’église de Treytorrens par Albert Naef (1898-1907) »

Petite construction religieuse élevée dans un milieu agreste vers le milieu du XVe siècle puis modifiée vraisemblablement au cours des années 1520, caractéristique par son portail, son clocher-arcade ou encore ses chapelles-baldaquins, l’église de Treytorrens retient, à la fin du XIXe siècle déjà, l’attention d’Albert Naef (1862-1936), archéologue et architecte chargé depuis 1894 de dresser un premier inventaire d’édifices dignes d’intérêt pour le compte de l’État. Devenu au tournant du XXe siècle une figure incontournable des restaurations menées dans le canton (architecte du château de Chillon dès 1897 et archéologue cantonal dès 1899), Naef argumentera le bien-fondé d’une restauration de l’église pour peu après en assumer la direction, du début des travaux préparatoires en 1898 à la fin du chantier en 1907.