Nathalie Blancardi, avec Margot Daeppen, «Archives de verre. La première photothèque d’art et d’archéologie de la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne (1900-1950)»

L’avènement des projections dans les cours d’histoire de l’art correspond à un moment où la méthodologie des chercheurs est renouvelée. Avec les vues photographiques, le regard sur les œuvres, et non plus seulement le discours sur les œuvres, est au cœur de la leçon. Les historiens de l’art de la fin du XIXe siècle ont eu conscience du changement amené par la photographie et l’ont théorisé.
La Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne possède un fonds ancien de 10324 plaques photographiques d’art et d’archéologie qu’elle utilisait pour ses enseignements. Il est classé, selon des séries géographiques et thématiques, dans quelque 80 boîtes vertes en carton et une armoire à tiroirs. Un inventaire récent complété par des documents des archives de l’Université permet de retracer l’histoire de cette collection de clichés sur verre, et de les situer