War Gothic in Literature and Culture

Que nous apprend le genre gothique sur la guerre ? En quoi le gothique est-il un genre adapté à la critique de la guerre ?

Depuis l’émergence de la culture gothique à l’époque de la Guerre de Sept Ans au XVIIIe siècle, le genre gothique entretient un lien étroit avec la guerre. De la figure du zombie, visage du soldat hanté par la guerre, au corps désarticulé, montrant la déshumanisation des combats, le genre gothique engage une réflexion critique sur la guerre et les conséquences traumatiques qu’elle génère.

Les contributions internationales de cet ouvrage explorent la relation entre la culture populaire gothique et la guerre, de la Guerre de Sécession à la guerre contre le terrorisme. Les études mêlent littérature, cinéma, peinture, bande dessinée, littérature de jeunesse et jeux vidéos. On y parle notamment des films The Best Years of Our Lives et Full Metal Jacket ; des jeux vidéos Call of Duty ou Bio Shock Infinite et d’Harry Potter.

Ce volume, édité par Agnieszka Soltysik Monnet (Section d’anglais, membre de l’International Gothic Association) et Steffen Hantke (Université de Séoul), montre que le gothique traduit les dégâts physiques et psychologiques de la violence des combats.

Agnieszka Soltysik Monnet, Steffen Hantke (éds), War Gothic in Literature and Culture, London, Routledge, 2017.

TOUTES LES NOTICES DE

Agnieszka Soltysik Monnet

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin