Le style indirect libre. Naissance d’une catégorie (1894-1914)

Débats sur le style indirect libre au tournant du XXe siècle.

Pour se faire catégorie et rendre évidents des phénomènes dont l’existence n’était encore que pressentie, le style indirect libre devait recevoir un nom. Le moment décisif a lieu en octobre 1912 lorsque Charles Bally propose pour la première fois cette expression qui allait se maintenir au-delà du siècle.

Cet ouvrage de Gilles Philippe (Section de français) et Joël Zufferey (Section de français) réunit les neuf textes qui, entre 1894 et 1914, ont lancé puis entretenu le débat autour de sa définition, de sa délimitation et de sa dénomination. On y voit d’éminents maîtres de la romanistique allemande et suisse (Adolf Tobler, Theodor Kalepky, Charles Bally, Etienne Lorck, Eugen Lerch) se confronter à d’épineuses questions linguistiques et littéraires. Enlisés dès l’entame dans les malentendus, les échanges érudits tournent bien souvent à la dispute, au sarcasme ou encore au dialogue de sourds.

Le lecteur de langue française assistera ici à la naissance, parfois hésitante, d’une catégorie que la littérature du tournant du XXe siècle exigeait de la linguistique.

Gilles Philippe, Joël Zufferey, Le style indirect libre. Naissance d’une catégorie (1894-1914), Limoges, Lambert-Lucas, 2018.

TOUTES LES NOTICES DE

Gilles Philippe

Joël Zufferey

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin