« Ad partes infidelium » : La croisade d’Amédée VI de Savoie (juin 1366-juillet 1367)

Contribution à l’histoire des croisades.

En juin 1366, Amédée VI de Savoie, dit le Comte Vert, s’embarque à Venise pour porter secours à l’Empire byzantin, de plus en plus menacé par les Ottomans. Placés sous le patronage du pape Urbain V, les croisés vont remporter de grands succès, mais aussi affronter pertes humaines, épidémies et difficultés financières.

Cet épisode de l’histoire militaire de la Maison de Savoie nous est connu grâce à un document administratif exceptionnel : le compte de la croisade. Toutes les recettes et toutes les dépenses y sont enregistrées, ce qui permet de suivre les périples de l’armée croisée, de Venise aux rivages de la mer Noire.

Du financement de l’expédition à la composition et à l’organisation de l’armée et de sa force navale, en passant par les manœuvres diplomatiques, l’ouvrage de Florian Chamorel (Section d’histoire) analyse un sujet qui n’a pour l’instant été abordé que sous son aspect événementiel. Ce numéro des Cahiers lausannois d’histoire médiévale est issu du travail de mémoire de l’auteur.

Florian Chamorel, « Ad partes infidelium »: La croisade d’Amédée VI de Savoie (juin 1366-juillet 1367), Lausanne, Cahiers lausannois d’histoire médiévale, n°56, 2016.

TOUTES LES NOTICES DE

Florian Chamorel

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin