Le permafrost fond à grande vitesse

Christophe Lambiel, Maître d’enseignement et de recherche à l’Institut des dynamiques de la surface terrestre, est interviewé dans le 19h30 du 24 septembre sur la question du permafrost.

Le dernier rapport du GIEC émet des prévisions alarmantes sur cette portion de terre gelée en permanence qui pourrait disparaître complétement d’ici à 2100.

En Arctique, le permafrost libère par sa fonte d’immenses quantités de méthane et de CO2, ce qui renforce l’effet du réchauffement climatique. Dans les Alpes, Christophe Lambiel estime que des éboulements seront plus nombreux.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *