Climat, la grande hypocrisie

A l’issue de la conférence de l’ONU sur le climat, la COP24, les réactions sont mitigées. Elles balancent entre la satisfaction d’avoir trouvé un accord et les regrets devant la frilosité de cet accord. Interview de Suren Erkman, professeur à l’Institut des dynamiques de la surface terrestre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *