Au cœur de la mondialisation culturelle

Thomas David, professeur d’histoire et directeur de l’Institut d’Histoire Economique et Sociale (IHES), et Jérôme David, professeur de littérature à l’Université de Genève, sont partis planter leur tente à la Foire du Livre de Francfort en compagnie de quelques étudiants et assistants. Qui est intéressé à les accompagner sur un terrain de recherche en chantier mais peu exploré ? Lire la suite

Valérie Rolle

Tatoueurs et tatoueuses en Suisse romande
Etude sociologique d’une activité professionnelle à travers ses modalités d’exercice et d’organisation

Valérie Rolle a soutenu sa thèse de doctorat à la Faculté des sciences sociales et politiques en juin 2011. Cette thèse a été menée sous la co-direction des Professeurs Gianni Haver de l’Université de Lausanne et d’André Ducret de l’Université de Genève. Lire la suite

Grégory Quin

Le mouvement peut-il guérir ?
Histoire de l’engagement des médecins français dans l’élaboration de l’éducation physique (1741-1888)

Grégory Quin a été assistant-diplômé à l’Institut des Sciences du Sport de l’Université de Lausanne entre 2006 et 2011. Il poursuit actuellement ses recherches dans le cadre d’une bourse de l’Union Européenne de Football Association. Sa thèse a été faite sous la co-direction de Nicolas Bancel, Professeur à l’Institut des Sciences du Sport de l’Université de Lausanne et Rebecca Rogers, Professeure en Histoire de l’Education à l’Université Paris Descartes. Lire la suite

Fernand Pissang Keller

Les interventions des institutions de Bretton Woods dans la sous-région d’Afrique Centrale : Les exemples du Cameroun et du Gabon (1987-2007)

Docteur en science politique depuis novembre 2010, Fernand Pissang Keller a rédigé sa thèse sous la direction du Prof. Pierre de Senarclens de l’Institut d’études politiques et internationales. Après avoir servi pendant près de cinq ans comme expert à l’Office Fédéral des Migrations, M. Pissang Keller travaille actuellement comme assistant de recherche à la Fédération Neuchâteloise de Coopération au Développement. Lire la suite

Michaël Meyer

Pour une sociologie visuelle du monde policier : Regards, visibilité et médiatisation de la police lausannoise

Michaël Meyer a obtenu sa licence en sciences sociales en 2005 et son doctorat en sciences sociales en 2011 à l’Université de Lausanne. Il a fait sa thèse en co-tutelle avec les Prof. Sylvain Maresca de l’Université de Nantes et Gianni Haver de l’Université de Lausanne. Il est actuellement premier assistant au Laboratoire de Sociologie (LABSO, Institut des Sciences Sociales) et en charge des enseignements de « Culture médiatique » au Collège des Humanités de l’EPFL. Lire la suite

Marie-Christine Fontana

Europeanisation and domestic concertation :
Comparing policy sectors in Belgium and Switzerland

Après une licence en science politique à l’Université de Zurich en 2004, Marie-Christine Fontana a effectué une thèse de doctorat en science politique sous la direction du Prof. Ioannis Papadopoulos de l’Institut d’études politiques et internationales et obtenu son titre de docteure en février 2011. Elle est actuellement collaboratrice scientifique à Econcept AG, Zurich, et chargée de cours à l’Université de Zurich. Lire la suite

Romain Felli

Justice, climat et capital

Romain Felli a obtenu une licence ès Lettres en géographie à l’Université de Lausanne en 2003 et un Master en histoire et théorie du politique à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris en 2005. En 2011, il a obtenu le titre de docteur en science politique de l’Université de Lausanne pour sa thèse effectuée sous la direction de la prof. Biancamaria Fontana. Bénéficiant d’une bourse de chercheur débutant du FNS, il est actuellement Visiting Fellow à l’Université de Manchester. Lire la suite

Angélique Fellay

Servir au restaurant : sociologie d’un métier (mé)connu

Après un mémoire de licence sur les chômeurs créateurs d’entreprises, Angélique Fellay s’est intéressée à la problématique des métiers de services. Elle a terminé son travail de doctorat en novembre 2010, sous la direction de la Prof. Françoise Messant Laurent de l’Institut des Sciences sociales et est actuellement chargée d’études RH dans l’unité « Pilotages et Projets » du Service du personnel de la Ville de Lausanne. Lire la suite

Fabien Desponds

Clairvoyance de l’utilité et de la désirabilité sociales dans les situations d’évaluation

Fabien Desponds a obtenu une licence en psychologie (2003), un DEA en psychologie sociale (2005) et un doctorat ès sciences sociales (2011) à l’Université de Lausanne. Il est actuellement conseiller en personnel à la Ville de Lausanne. Sa thèse a été menée sous la co-direction du Jean-Claude Deschamps, professeur à l’Université de Lausanne et Pascal Pansu, professeur à l’Université Pierre-Mendès-France à Grenoble. Lire la suite

Julie Bordet

La mère, son bébé et la nourriture : approche exploratoire multidisciplinaire

Julie Bordet a obtenu une licence de psychologie à la Faculté des Sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne et la Faculté de sciences humaines de l’Université de Dijon en 2010. Elle est actuellement responsable de recherche au CHUV. Elle a effectué sa thèse sous la direction du Prof. Hervé Bénony de l’Université de Bourgogne, de la Prof. Christiane Moro de l’institut de Psychologie de l’Université de Lausanne et du Dr Blaise Pierrehumbert, chargé de cours et privat docent à la Faculté des Sciences sociales et politiques et MER à la Faculté de Biologie et médecine. Lire la suite

Lukas Baschung

Doctoral Education’s Reform in Switzerland and Norway
A Public Management Analysis

Lukas Baschung a obtenu une licence ès sciences politiques à la Faculté des Sciences sociales et politiques en 2005. Il a mené sa thèse, soutenue en novembre 2010, sous la direction du Prof. Jean-Philippe Leresche de l’Observatoire science, politique, société. Il est actuellement responsable de missions stratégiques à la Direction générale de l’enseignement supérieur au sein du DFJC de l’Etat de Vaud. Lire la suite

Guilain Mathé

Chercheur invité à l’Institut d’études politiques et internationales (IEPI) et au Centre de recherche interdisciplinaire sur l’international (Crii), Guilain Mathé a un parcours peu ordinaire. Les Prof. Nicolas Bancel de l’Institut des Sciences du sport et Jean-Christophe Graz de l’IEPI l’ont rencontré.

Quel est le parcours vous ayant amené à devenir chercheur ? Lire la suite

Etudier les politiques de soins de longue durée pour les personnes âgées

Elizabeth Galleguillos, assistante diplômée à l’Institut d’études politiques et internationales, Laboratoire d’analyse de la gouvernance et de l’action publique en Europe (LAGAPE)

Comme doctorant ou doctorante, nous apprenons dès le début de notre parcours à justifier l’intérêt scientifique de notre objet d’étude devant nos pairs, mais aussi, dans nos domaines, à préciser sa pertinence sociale. Dans mon cas, cela semble évident : j’étudie les politiques de soins de longue durée pour les personnes âgées. Le fait que la proportion de ce groupe de population ne cesse d’augmenter suscite des questionnements scientifiques mais aussi des débats politiques intenses. Lire la suite

La politique de la recherche à la Faculté des SSP

L’auto-évaluation effectuée par la Faculté en 2007 a mis en avant le besoin de mieux suivre et soutenir la recherche au sein de la Faculté. Par la création, en 2008 d’une Commission facultaire de la Recherche, la Faculté des SSP s’est ainsi donné les moyens de mieux connaître et valoriser ce domaine, derenforcer la gestion politique et l’inscrire dans une vision à long terme. Mais qui sont les membres de la commission de la recherche (CR) ? Quelle est sa mission? Et quelles sont ses réalisations ? Lire la suite

Penser la relation sciences et société en y intégrant la nature

Fabienne Crettaz von Roten, maître d’enseignement et de recherche à l’Observatoire science, politique et société.

Fabienne Crettaz von Roten propose de donner du relief à l’étude des relations sciences-société en pensant le monde non par une série de dichotomies mais par une triade – sciences, nature et société – pour, entre autres, élargir les critères explicatifs de l’acceptation sociale des sciences. Lire la suite