Les OGM: panacée ou désastre pour les pays en développement? *

Sujet: les potentialités des OGM pour les pays en développement

Depuis la Révolution Verte, qui a été longuement débattue parmi les chercheurs en études du développement, de nombreuses innovations sont apparues dans le domaine de l’argiculture, parmi lesquelles on trouve les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM).

Des points de vue contrastés s’opposent au sujet des OGM. Certains soutiennent que, vus leurs rendements très élevés et leur résistance accrue, ils pourraient constituer le remède-miracle contre la faim dans le monde. D’autres, au contraire, sont convaincus que les OGM ne font qu’empirer les choses: créés grâce à la technologie occidentale, ils seraient très énergivores et ils rendraient les paysans du Sud dépendants des entreprises du Nord pour les sémences, les engrais, les pesticides etc.

Questions de recherche

  • Quelles sont les positions dominantes dans le débat contemporain sur les OGM et le développement?
  • Peut-on appréhender les OGM de manière univoque? Pourquoi?
  • Est-il réaliste de penser que les OGM représentent un mal absolu ou une solution miraculeuse? Pourquoi?

Pour commencer, consultez…

La fiche sur le constructivisme
La fiche sur le malthusianisme
La fiche sur le post-colonialisme
La fiche sur E. F. Schumacher
Chaklatti-Rousseliere, S. (2010). L’impact des biotechnologies agricoles dans les pays en développement -Etude de cas sur le coton Bt. FACEF Pesquisa – Desenvolvimento e Gestão, 9(1). Consulté à l’adresse http://periodicos.unifacef.com.br/index.php/facefpesquisa/article/download/68/134
Houdebine, L.-M. (2006). Plantes génétiquement modifiées (PGM) et pays en développement. Cahiers Agricultures, 15(2), 227–231. Retrieved from http://www.jle.com/fr/revues/agro_biotech/agr/e-docs/00/04/17/4F/article.phtml

L’agriculture dans les théories du développement *

Sujet: conceptualisations de l’agriculture dans les différentes théories du développement

Depuis la naissance des sciences économiques et sociales, l’agriculture a occupé une place de choix dans les questionnements scientifiques. Par exemple, elle a été utilisée comme point de départ pour des concepts économiques (comme la loi des rendements décroissants) et pour des théories démographiques (notamment, celle de Malthus et celle de Boserup).

L’agriculture a été pendant longtemps aussi au centre des études de développement, aussi bien en raison de son potentiel économique qu’au vu du grand nombre de personnes travaillant dans le secteur agricole dans les pays en développement.Selon les différentes théories du développement, l’agriculture a été envisagée de différentes façons.

Questions de recherche

  • Comment l’agriculture a-t-elle été appréhendée dans les différentes théories du développement?
  • Quels sont les présupposés de ces théories? Quels sont les objectifs de leur vision de l’argiculture?
  • Quels sont les points forts et les limites de ces approches? Comment pourrait-on les améliorer?

Pour commencer, consultez…

La fiche sur Malthus

La fiche sur Ester Boserup

Ellis, F., & Biggs, S. (2001). Evolving Themes in Rural Development 1950s-2000s. Development Policy Review, 19(4), 437–448. doi:10.1111/1467-7679.00143

Ester Boserup

Ester Boserup, économiste d’origine danoise, est née le 18 mai 1910 à Copenhague sous le nom d’Ester Børgesen et elle est morte le 24 septembre 1999. Les thèmes principaux auxquels elle s’est intéressée sont l’agriculture, l’innovation technologique et le genre. Elle a longtemps travaillé pour le compte des Nations-Unies et d’autres organisations internationales. Bien qu’en marge de l’économie académique, elle publie tout de même quelques livres d’économie analytique. Elle a également travaillé pour le gouvernement danois sous l’occupation nazie, et a mené des recherches en Inde. Elle a passé sa vie entre Copenhague et Genève sans jamais vraiment cesser de travailler. Lire la suite