Lisa Tagliabue

 

Les critiques de Lisa Tagliabue :

  • Un Marivaux au goût moderne Dans La Seconde Surprise de l’amour, pièce de Marivaux en trois actes et en prose représentée pour la première fois en 1727, deux personnages trop orgueilleux peinent à s’avouer clairement leurs sentiments amoureux. Valentin Rossier travaille ici avec précision la question des limites, celles des discours et celles de la scène. La comédie de Marivaux ...
  • Un Charlie Chaplin d’aujourd’hui Hallo, première pièce solo de l’artiste suisse Martin Zimmermann, est un dialogue muet, où le corps est le seul moyen d’expression – une vitrine où il se met en scène. Martin Zimmermann, habitué de la scène suisse, crée pour la première fois une pièce en solo. Si en Suisse et à l’étranger le duo Zimmermann ...
  • Une commedia dell’arte contemporaine et déchaînée Un mélange de personnages, d’histoires, de quiproquos, mais aussi d’époques. La comédie Les jumeaux vénitiens de Goldoni se transforme en une représentation pétillante, de registre contemporain, dans les mains de Mathias Simons. Sur scène une toile peinte, positionnée à environ un mètre de hauteur, coupe le plateau. C’est un tableau de style Canaletto représentant ...
  • Le drame de l’excessivité Les Palmiers sauvages de Séverine Chavrier est une expérience d’expressivité théâtrale qui mélange à la fois la performance, le texte, la musique et la vidéo. Séverine Chavrier, à partir d’un roman de l’américain William Faulkner, met en scène un drame où les extrêmes et le too much sont les vrais protagonistes. Dès les premières scènes ...
  • Vérité douteuse. Masque d’apparence. Rien n’échappe au destin. Nobody dies in Dreamland est une tragédie shakespearienne contemporaine sur fond de néons froids, de musique techno et de personnages compliqués et comiques à la fois. Il y a deux histoires d’amour et deux drames. Une sorte de double Roméo et Juliette du XXIe siècle. D’un côté Luca et Myriam, pauvres, en quête constante de ...
  • Quand la commedia dell’arte et la science se rencontrent Galilée, le mécano est une comédie fascinante, un monologue vif. Deux heures de spectacle qui passent en une seconde. Marco Paolini nous raconte, à sa manière, l’histoire de Galileo Galilei, le fameux scientifique italien du XVIIe siècle, mais il évoque aussi l’histoire du théâtre, de son théâtre, en Italie. Dans les mains de cet incroyable ...
  • Quand l’être humain se retrouve derrière les barreaux Une fois que les spectateurs ont pris place dans l’énorme cube métallique à moitié suspendu dans l’air, une sorte de cage flottante, qu’est la Salle René Gonzalez du Théâtre de Vidy, les lumières s’éteignent. Une musique d’un rythme tonnant casse le vide que l’obscurité a créé. Onze femmes dans la pénombre. Elles sont agenouillées, elles ...