Itinéraires précédents

Itinéraire 26 novembre 2019, 17:30, Anthropos Café, (POL)

Imaginaire complotiste et fake news

pour poursuivre les réflexions initiées dans le Cercle depuis 2018 sur la fabrique de l’ignorance et l’agnotologie

avec la Prof. Laurence Kaufmann

Professeure ordinaire en sciences sociales à la Faculté des SSP de l’UNIL

responsable du laboratoire Théorie sociale, enquête critique, médiations, action publique (THEMA)

Pistes de lecture sur le thème ici: https://wp.unil.ch/serendip/actualite/

____________________________________________
Itinéraire du 9 octobre 2019

Cet itinéraire est organisé par l’Institut des humanités en médecine (IHM, FBM/CHUV) conjointement avec le cercle de Serendip,
sous la forme d’une conférence de la Prof. Béatrice Desvergne, intitulée
Des fondements scientifiques à une philosophie pour la médecine personnalisée
 
L’événement fait suite à la sortie de son livre:
« De la biologie à la médecine personnalisée. Mieux soigner demain ? »
 
Médecin, biologiste et philosophe, Béatrice Desvergne livre à partir de sa riche expérience de chercheuse et de praticienne ses réflexions sur les espoirs et les enjeux soulevés par les promesses de la médecine personnalisée, à l’ère du Big Data et de l’IA.
Son ouvrage est interpellant pour les démarches du chercheur confronté à une évolution rapide des outils, à l’influence de ces outils sur les savoirs et sur la pratique médicale. Efficacité de la médecine, humanisme, éthique, responsabilité et attitude du chercheur: B. Desvergne y apporte un regard à la fois neuf, réflexif et averti.
 
Professeure au Centre intégratif de génomique de l’Université de Lausanne, ancienne doyenne de la FBM, Béatrice Desvergne est médecin et biologiste. Chercheuse experte au CIG dans le domaine de la régulation génétique, elle poursuit dans cet ouvrage son questionnement critique régulier à partir de sa double pratique pour sensibiliser chercheurs et médecins actuels et futurs, citoyens et politiques aux défis de la médecine de demain.

mercredi 8 mai 2019

Ouverture d’une réflexion du Cercle sur les humanités digitales

L’ATELIER DU CHERCHEUR : ÉCRIRE, COMPARER, IMAGINER, ARGUMENTER

Jean-François Bert(FTSR) à partir de son livre « Comment pense un savant »

et

Isaac Pante (Lettres) sur sa double expérience de chercheur en humanités numériques et d’écrivain

  • Contributions d’ouverture:

– Jean-François BERT, sociologue et historien des sciences sociales. Maître d’enseignement et de recherche à l’Institut d’histoire et anthropologie des religions de la FTSR de l’UNIL, il est notamment l’auteur de Une histoire de la fiche érudite (ENSSIB, 2017), et de Comment pense un savant. Un physicien des Lumières et ses cartes à jouer (ANAMOSA, 2018).

Résumé: en permettant – à la différence du carnet – d’accumuler, de classer et de trier ce que l’on appelle des faits, la fiche a tout de suite été perçue comme une pratique savante révolutionnaire. Reste à savoir si l’on pense mieux avec des fiches et si l’on innove plus facilement en ayant à disposition un fichier ? En se posant cette question, de nombreux savants ont développé des stratégies plus créatives, comme l’art du mélange, qui a été considéré comme l’un des meilleurs moyens de se prémunir des égarements des « ficheurs » en débridant son imagination.

– Isaac PANTE, Maître d’enseignement et de recherche en culture et édition numérique à la section des Sciences du Langage et de l’Information de la Faculté des lettres de l’UNIL. Ecrivain, membre fondateur de l’UNIL Gamelab, il défend l’hybridation disciplinaire. Depuis avril 2019, il est Chargé de mission scientifique en matière de transition numérique pour la Direction de l’UNIL.

Résumé: dans le milieu académique comme dans la société, le débat se concentre sur les innovations technologiques liées à la digitalisation, au point de susciter des animosités face au tout numérique. C’est oublier un peu vite que les nouvelles technologies sont également porteuses d’une ingénierie humaine particulièrement adaptée à la préservation et au déploiement de la recherche. Bienvenue dans la science à l’ère du fork !

mercredi 13 mars 2019

L’itinéraire a à nouveau été consacré à la « Production de l’ignorance et agnotologie » (II):

Lors de la précédente séance nous étions partis de l’interview de Mathias Girel (ici) auteur de «Science et territoires de l’ignorance», Ed Quae, 2017 et des réflexions de Robert N. Proctor dans « Agnotology – The Making and Unmaking of Ignorance », Proctor/Schiebinger ed., Stanford UP, 2008.

mardi 9 octobre 2018
L’itinéraire a été consacré à « Production de l’ignorance et agnotologie » (I):
« We live in an age of ignorance, and it is important to understand how this came to be and why. Our goal here is to explore how ignorance is produced or maintained in diverse settings, through mechanisms such as deliberate or inadvertent neglect, secrecy and suppression, document destruction, unquestioned tradition, and myriad forms of inherent (or avoidable) culturopolitical selectivity. Agnotology is the study of ignorance making, the lost and forgotten. One focus is on knowledge that could have been but wasn’t, or should be but isn’t, but we shall also see that not all ignorance is bad.”
Robert N. Proctor (2008), Preface,
in Robert N. Proctor and Londa Schiebinger (eds), AGNOTOLOGY. The Making and Unmaking of Ignorance, Stanford University press, p. vii.
________________________________
Etapes:
  • Accueil, invitation aux voyages et ouverture du carnet de route (Alain Kaufmann, Francesco Panese, Rémy Freymond)
  • Projection d’une interview radiophonique de Mathias Girel, auteur de «Science et territoires de l’ignorance», Ed Quae, 2017, 160 p. Interview (ici) par Perrine Simon-Nahum.
  • Tour de cercle « 60 secondes »
  • Déambulations, chemins de traverse (une heure environ) : mise en discussion ouverte du thème sous les angles suivants notamment:
    • Commentaires à partir de l’interview et des éléments ressortis du tour de Cercle
    • Comment positionner une université dans l’espace public par rapport à la fabrique de l’ignorance
    • Action(s) éventuelle(s) du Cercle de Serendip dans l’espace public à des fins de d’information ou de sensibilisation
  • Rêves de voyage, balisage des futurs itinéraires du Cercle: tour de cercle des propositions
Pour accompagner votre réflexion avant la séance, vous trouvez ici le lien vers le premier chapitre de l’ouvrage fondamental de Robert N. Proctor: Agnotology. The Making and Unmaking of Ignorance, Stanford UP, 2008.
Il a été décidé de poursuivre la réflexion sur cette thématique au vu de son importance et des enjeux et d’aller concrètement vers une prise de position publique du Cercle ou de ses membres qui s’associent à la démarche.

______________

mardi 20 juin 2018

Première rencontre du Cercle en présence d’une vingtaine de membres. L’état du Cercle à cette date est de 53 membres sur une base de 135 personnes contactées. On peut donc qualifier cette démarche de succès.

Nous rappelons également que les membres ont la possibilité de parrainer un·e ou deux chercheur·e·s: à cette fin, nous écrire ici

_________________________

Carnet de l’itinéraire du 20 juin 2018 consacré à la Créativité dans la Recherche:

• Invitation aux voyages et ouverture du carnet de route (Rémy Freymond, Alain Kaufmann, Francesco Panese)
• Tour de cercle « 60 secondes » (chacun se présente et a loisir de s’exprimer en 60 secondes sur la créativité)
• Visites du thème (15-20 mn au total):
    • Jacques Dubochet sur son expérience et sa vision de la créativité
    • Yves Pigneur illustration et commentaire de  la citation suivante:  « Si vous voulez enseigner aux gens une nouvelle façon de penser, ne vous embêtez pas à essayer de les éduquer. Donnez-leur plutôt un outil dont l’utilisation mènera à de nouvelles façons de penser » (Richard Buckminster Fuller, architecte).
• Déambulations, chemins de traverse: interventions, réactions de chacun qui le souhaite autour de la créativité, discussion ouverte
• Rêves de voyage, balisage des futurs itinéraires du Cercle: tour de cercle de vos propositions quant aux prochains thèmes et formats?

… et tout en cheminant, pique-niques et bivouacs (buffet accessible en tout temps dans la salle)

______________________________

Tous les présents ont manifesté enthousiasme et intérêt à la poursuite du voyage et différentes pistes ont été explorées en termes de thèmes et d’itinéraires; parmi celles-ci:

Propositions

• Forums Itinérants de Recherche – chacun annonce à l’avance la présentation d’un ou plusieurs éléments de sa recherche (X x 5’)
• Forums – Visites thématiques – exploration d’un thème
• CinéDialogues– Panorama – discussion à partir d’une projection, d’un support choisi, d’une démonstration
• Rencontres opportunes – invitation(s)
• Voyages sur sites – rencontre dans un lieu choisi