L’équipe de coordination – Université de Lausanne

Le Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne (CIRM) réalise des recherches interdisciplinaires avec les collectivités des Alpes vaudoises et valaisannes, sur des aspects socio-démographiques, économiques, culturels, environnementaux ou climatiques et diffuse les connaissances acquises par les chercheur·e·s auprès de la population des régions de montagne concernées.
Mélanie Clivaz // Géographe et chargée de projet, responsable de la communication et médiation scientifique au Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne / UNIL.
Emmanuel Reynard // Géographe et Directeur du Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne / UNIL.

Le Service Culture et Médiation scientifique (SCMS) joue le rôle de laboratoire culturel expérimental et invente des dispositifs variés et des espaces d’échanges privilégiés entre artistes, scientifiques, communauté universitaire et citoyen·ne·s. Les projets du service visent à partager les savoirs enseignés et élaborés dans les sept facultés de l’UNIL, stimuler la réflexion, la curiosité et l’esprit critique des citoyen·ne·s, en particulier sur les grands enjeux de société contemporains.
Séverine Trouilloud // Cheffe de projets et médiatrice scientifique au Service Culture et Médiation scientifique / L’éprouvette, Laboratoire Sciences et Société de l’UNIL.

Le comité de pilotage

Formé d’une dizaine de personnes d’institutions universitaires et des territoires et présidé par Emmanuel Reynard, directeur du CIRM, le comité de pilotage a pour objectifs d’aider l’équipe de coordination et les chercheur·e·s d’un point de vue stratégique et méthodologique.

Composition :

  • Emmanuel Reynard, UNIL CIRM, président du comité de pilotage
  • Jennifer Genovese, UNIL SCMS
  • Bénédicte Brunet, UNIL SCMS
  • Nelly Niwa, UNIL Centre interdisciplinaire de durabilité
  • Julia Steinberger, UNIL projet Climact
  • Yves Rey, Canton du Valais Service des hautes écoles
  • Nicolas Mettan, Canton du Valais Service de développement territorial
  • Virginie Gaspoz, Présidente de la commune d’Evolène
  • Eric Nanchen, Fondation pour le développement durable des régions de montagne
  • Jean-Paul Felley, HES-SO Valais-Wallis EDHEA

LEs partenaires

Les communes

Trois communes du Val d’Hérens soutiennent officiellement le projet : EvolèneSaint-Martin et Vex.

Jardin Botanique Flore-Alpe

À 1500 m d’altitude à Champex-Lac en Valais, le jardin botanique Flore-Alpe abrite près de 4’000 espèces et sous-espèces de la flore locale et des régions de montagne du monde entier. Son centre de recherche, le Centre alpien de phytogéographie (CAP), est spécialisé dans l’étude de la distribution des végétaux de montagne et reconnu pour ses travaux sur l’évolution de la flore alpine et de la limite de la forêt dans le contexte du réchauffement climatique. 

HES-SO Valais-Wallis

Le projet Hérison – Hérens Immersion Sonore est porté par deux Hautes Écoles de la HES-SO Valais-Wallis (Haute École de Santé et EDHEA) et l’Université de Lausanne.

Le ColLaboratoire – Université de Lausanne

Le ColLaboratoire, l’unité de recherche-action, collaborative et participative (RACP) de l’UNIL, fournit un soutien méthodologique et stratégique aux facultés et services de l’UNIL engagés dans ce type de recherches. Il réalise des projets de RACP associant l’UNIL et ses partenaires extra-académiques -associations, ONG, groupes concernés, entreprises, institutions publiques- en intégrant les besoins, compétences et savoirs des acteurs sociaux dans les activités scientifiques.

Le Centre DE COMPÉtence en Durabilité – Université de Lausanne

Le Centre de compétence en durabilité (CCD) approche de manière systémique et transdisciplinaire le défi consistant à offrir à toutes et tous une vie bonne, tout en respectant les limites planétaires. Il promeut une vision forte de la durabilité et accompagne la création de projets, qui répondent aux défis sociétaux et environnementaux de durabilité, en relation étroite avec la société civile.

Les soutiens financiers

Le projet Val d’Hérens 1950/2050 – Vies, images et pratiques d’un territoire en mutation est lauréat du prix à l’encouragement de projet 2021 du Réseau romand Science et Cité (RRSC). Le RRSC est une association indépendante, active depuis 2002 dans le champ de la culture scientifique et technique. Le RRSC collabore en qualité d’antenne régionale avec la Fondation Science et Cité, qui est le centre de compétence pour le dialogue sciences-société au sein des Académies suisses des sciences.