Qualité urbaine, justice spatiale et projet

Cet ouvrage, publié sous la direction d’Antonio Da Cunha (UNIL – Institut de géographie et durabilité) et Sandra Guinand (EPFL – Communauté d’étude pour l’aménagement du territoire), vient de paraître aux PPUR.

Depuis les années 1980, la question de la qualité des espaces publics est devenue un objet significatif des débats et des pratiques d’aménagement.

Mais comment les usages et les représentations des habitants sont-ils pris en compte par les maîtres d’ouvrage et les concepteurs ?

La ville «juste», dont les qualités seraient équitablement partagées par tous, est-elle une utopie ?

Comment faire en sorte que les projets urbains reflètent les aspirations de l’ensemble des groupes sociaux ?

Au milieu de ces incertitudes, nous savons déjà que le futur de nos sociétés urbaines dépendra de notre capacité à changer de modèle énergétique, mais aussi à inventer des espaces urbains résilients où il fera bon vivre. Une telle rupture fera appel aux décideurs et à des portages politiques ambitieux. Elle nécessitera des investissements importants et la mobilisation de nouveaux savoirs. Elle exigera aussi une participation active de la société civile.

En plus de nouvelles formes et de la transformation des fonctions urbaines se dessine aujourd’hui la perspective de la création d’espaces livrés à l’expérimentation collective, plus écologiques, enchantés par des ambiances inédites, capables de condenser le lien social, de renforcer l’urbanité et de ménager la ville ordinaire.

Cette publication fait suite aux Journées de l’APERAU 2012 qui se sont tenues à Lausanne. Le livre contient une série de présentations réalisées dans le cadre de trois ateliers du colloque « Penser et produire la ville au XXIème siècle: Modernisation écologique, qualité urbaine et justice spatiale ». Les articles relatifs au quatrième atelier paraîtront dans le no 17 de la revue URBIA consacré au thème de « L’entre-deux ville » (parution été 2014).

Avec les contribution de

Priscilla Ananian, Naima Chabbi-Chemrouk, Nassima Baziz, Vincent Bécue, Frank Bodin, Pauline Bosredon, Antonio Da Cunha, Célia Dèbre, Jean-Michel Deleuil, Didier Desponds, Youssef Diab, Guillaume Faburel, Antoine Fleury, Muriel Froment-Meurice, Julie Gobert, Florence Gourlay, Annette Groux, Sandra Guinand, Frédérique Hernandez, Didier Labat, Noémie Lago, Sylvie Laroche, Jacques Lévy, Ana Lucia Nogueira De Paiva Britto, Mathilde Mus, Hélène Reigner, Laurent Viel, Xavier Zunigo.

Référence bibliographique

Photo Sandra Guinand – Le Flon, Lausanne

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *