Le projet « Égalité de genre et transformation numérique » est porté par le Bureau de l’égalité de l’UNIL, en partenariat avec le Bureau de l’égalité de l’EPFL, la HES-SO, la HEG-FR, le dhCenter UNIL-EPFL et l’association StrukturELLE. Il est soutenu par Swissuniversities, dans le cadre du programme de financement de projets P7 « Diversité, inclusion et égalité des chances dans le développement des hautes écoles » (2021-2024).

Genre et numérique

Ce projet est né du constat que les enjeux liés à l’égalité de genre et à la transformation numérique sont souvent traités sans points de contact entre eux, ce qui limite leur portée de manière significative.

L’équipe à l’initiative de ce projet soutient pourtant :

  • qu’il ne peut y avoir d’action efficace pour l’égalité de genre sans que celle-ci soit inscrite efficacement dans le domaine du numérique;
  • que la transformation numérique est confrontée à des obstacles et à des distorsions importantes si elle n’affronte pas les biais de genre qui la traversent.

Objectifs

 En associant des expertises dans les domaines de l’égalité, du numérique, des SHS et de l’entrepreneuriat, il s’agit de :

  • établir un état de l’art sur les effets mutuels de la transformation numérique et des biais de genre ;
  • susciter des démarches innovantes mettant le numérique au service de l’égalité entre femmes et hommes ;
  • étudier des pistes concrètes pour le soutien aux trajectoires féminines dans le numérique ;
  • proposer un guide de bonnes pratiques en la matière.

Le projet se déploiera sur trois ans. Un programme d’actions, visant à associer la recherche scientifique, les institutions politiques et les projets citoyens, sera mise en œuvre durant cette période. 

Assises 

Un cycle de trois événements (septembre 2022, 2023 et 2024) sera organisé, rassemblant des personnes engagées dans l’étude de la problématique genre/numérique et dans la recherche de solutions. Celles-ci seront issues aussi bien du monde académique que de l’ensemble de la société (institutions, entreprises, réseau associatif, médias…). Durant le projet, des synthèses de connaissances seront proposées et, à terme, un guide de bonnes pratiques sera publié.

Speed mentoring 

En parallèle à chaque session des assises, une palette de rencontres one-to-one sera organisée en partenariat avec des associations professionnelles et académiques, entre des femmes engagées dans des carrières liées au numérique et des étudiantes ou jeunes professionnelles souhaitant s’engager dans ce domaine.

Focus recherche

Dès juin 2022, une série d’entretiens vidéo avec des chercheuses ayant produit un travail innovant à la croisée du numérique et du genre sera disponible ainsi qu’une liste de références scientifiques destinée aux personnes désireuses d’approfondir les sujets traités.

À l’issue du projet, les outils et ressources produits permettront de renforcer la visibilité sociale des problématiques exposées et d’offrir des pistes de solutions pour un monde numérique plus inclusif.