Conférences

Isabelle Collet – La transition numérique devra se faire avec les femmes (FR)

8 septembre 2022 | 9:45-10:45 | Bâtiment A, sous-sol, auditoire E.Gremaud

L’informatique joue un rôle croissant dans l’évolution de nos sociétés, mais les femmes sont largement sous-représentées dans ces métiers depuis plusieurs décennies. Il n’y a bien sûr aucune fatalité ou prédestination à cette division sexuée des savoirs : dans les années 1980, l’informatique était un métier plutôt féminisé, du moins, pour un métier technique.  Si aujourd’hui les femmes occupent 30% des emplois dans les métiers du numérique, elles sont essentiellement dans les fonctions de support (tels que le marketing ou les ressources humaines). Dans les filières de pointe, comme l’intelligence artificielle ou la cybersécurité, elles sont moins de 15%. Il est temps de changer de paradigme et cesser de faire peser la responsabilité de cette discrimination sur les filles et les femmes qui ne sauraient pas s’orienter et qui n’oseraient pas aller en science. Les femmes ne s’autocensurent pas, elles subissent une censure sociale continuelle qui les détourne du numérique. Ce ne sont pas les femmes qui ont besoin de s’orienter vers « la Tech », mais le numérique qui a désespérément besoin de plus de mixité afin de nous inclure toutes et tous. 

Isabelle Collet est professeure à la Section des Sciences de l’éducation de l’Université de Genève où elle dirige l’équipe G-RIRE: Genre – Rapports intersectionnels, Relation éducative. Elle est également associée de recherche à l’Institut des Études Genre de l’Université de Genève.

Informaticienne scientifique de formation, ses recherches portent sur la réduction de l’écart entre les sexes dans les STEM (en particulier dans les technologies de l’information) et le développement de stratégies d’inclusion des femmes dans l’enseignement supérieur. En 2019, elle publie Les oubliées du numérique.


Visibility, media and networks

8 septembre 2022 | 17:00-18:00 | Bâtiment A, sous-sol, auditoire E.Gremaud

Flor Méchain

Flor Méchain, traductrice de formation, soutient les projets romands de Wikimedia CH. Elle aide les bénévoles à mener des projets de contribution sur Wikipédia et ses projets frères (notamment pour réduire le biais de genre!). Elle forme les employé-e-s des collections patrimoniales souhaitant diffuser leurs contenus sur les projets Wikimedia, ou les universitaires qui conçoivent des projets de divulgation scientifique.

Gala Mayí-Miranda

Gala Mayí-Miranda, historienne de l’art, est l’une des cofondatrices de Noircir Wikipédia, une initiative multilingue qui vise à combler le manque de références, d’articles et d’informations sur l’Afrique et ses diasporas, ses cultures et ses personnalités notables, dont les femmes, sur Wikipédia. Avec Ivonne Gonzalez, elle propose des ateliers ouvert-e-s à tou-te-s pour enseigner le fonctionnement de Wikipédia à ceux et celles qui souhaitent rejoindre leur projet, en collaboration avec des galeries, ou des musées. Elle forme également des étudiant-e-s.

Anna Mätzener – Algorithm Watch: Relevant Work on the Topic

9 septembre 2022 | 11:45-12:30 | Bâtiment A, sous-sol, auditoire E.Gremaud

How can we prevent algorithms from amplifying gender inequalities?

Anna Mätzener est directrice générale de AlgorithmWatch Suisse. Elle a obtenu son doctorat en mathématiques à l’Université de Zürich, où elle a aussi étudié la philosophie et la philologie italienne. Avant de rejoindre AlgorithmWatch Suisse, elle était éditrice d’une maison d’édition scientifique internationale, spécialisée en mathématiques et en histoire des sciences. Elle a aussi enseigné les mathématiques dans un lycée de Zurich.