Public visé par l’étude

Qui peut participer à l’étude SwiTCH?

L’étude SwiTCH est ouverte à toutes les personnes enceintes de plus de 16 ans, ainsi qu’à leurs partenaires,  résidant dans les cantons de Vaud, Fribourg, Neuchâtel et Valais.

SwiTCH est une étude dans laquelle l’on cherche à déterminer la proportion de personnes pouvant connaître des difficultés ou un stress important en lien avec la naissance de l’enfant, les facteurs pouvant augmenter ou réduire la probabilité de survenue de ces difficultés, et les conséquences de ce stress durant l’année suivant l’accouchement

Pour cette raison, les personnes en bonne santé ou ne connaissant aucune difficulté sont aussi importantes et utiles à l’étude que celles qui connaissent des problèmes de santé.

Participants mineurs

J’attends un enfant mais n’ai pas encore 18 ans, mes parents en seront-ils avertis si je participe à l’étude?

Non. Les personnes mineures de 16 ans ou plus peuvent participer à l’étude sans avoir à demander l’accord de leurs parents ou de leur représentant légal. L’équipe de recherche garantit la confidentialité des informations fournies, ce qui signifie qu’elle n’aura aucun contact avec les parents de participants mineurs.

Dans le cas des personnes incapables de discernement au sens de la loi, l’accord du représentant légal est requis, même pour les personnes de plus 18 ans.

Participants majeurs

L’étude SwiTCH est-elle ouverte aux personnes seules?

Oui. L’étude s’intéresse au vécu des deux parents, mais aussi à celui des personnes enceintes seules, enceintes d’un père inconnu, ou comptant élever leur enfant sans l’aide de leur partenaire.

L’étude SwiTCH est-elle ouverte aux couples LGBTIQ+?

Oui. L’étude vise à collecter des informations représentatives sur les nouveaux parents de la population suisse et leur vécu. Pour cette raison, tous les types de couples et de familles nous intéressent, pas uniquement les couples composés d’un homme et d’une femme.