Un Steinlen exceptionnel !

Jean Richepin, La chanson des gueux
Edition intégrale décorée de 252 compositions originales de Steinlen
Paris : Edouard Pelletan, 1910

USC 2570

Un des trois exemplaires de tête réimposé sur papier Whatman, avec une suite sur japon et une suite sur chine, deux prospectus et un carton d’invitation pour l’exposition des dessins de Steinlen (n° 1, imprimé Adolphe pour Bordes), relié en 4 volumes par Marius Michel en plein maroquin havane, plats intérieurs en maroquin tête de nègre, gardes de tissu ocre, tranches dorées sur témoins.
Cet exemplaire comporte 234 grandes compositions originales ayant servi à l’illustration, 29 dessins des bandeaux et lettrines du « glossaire argotique » et de la table des matières (une des lettres ornées manque), l’encadrement de la justification du tirage où figurent les portraits de Steinlen­, Richepin et Pelletan, un grand portrait de Richepin et 9 dessins non utilisés, soit en tout 272 compositions originales (mine de plomb, fusain, encre noire, gouache blanche et crayon bleu), la plupart à la dimension du livre réimposé (36 x 26 cm), parfois plus grandes, sur des feuillets repliés.



Un rare album de vues aquarellées

Constant Bourgeois, Views in Switzerland
London : printed and published by N. Chater & Co, 1822

OBLC 111

Album entièrement lithographié et aquarellé formé d’un titre illustré et de 40 planches, en bonne partie des vues et des monuments vaudois.

Colonrel de métier, Constant Bourgeois quitte l’armée pour la peinture. Formé par David, il devient un peintre d’histoire et de paysages recherché.
« Ses lavis sont précis et lumineux, il les traite directement au pinceau, sans contour au trait ; ses paysages d’Italie, de France et de Suisse sont particulièrement appréciés. » (Dictionnaire Napoléon, 1989, p. 278).

Le Léman au temps des albums-souvenirs

Souvenirs de la Suisse : vues de Lausanne et ses environs, lac de Genève
Lausanne : J. Jouvet éd., [vers 1860?]

OBLA 2426

9 vues dessinées par L. Targe et C. Simon, lithogr. par Deroy, Tirpenne et A. Cuvillier: Genève, Lausanne (Hôtel Gibbon, place Saint-François), Lausanne et le Jura, Lausanne et le fond du lac, L’Eglise anglaise et la Villa (sous Lausanne), Le lac Léman et le Mont-Blanc vus depuis Morges, Vevey, Chillon, Vevey.

Le sport « belle époque » magnifié par William Nicholson

William Nicholson, Almanach de douze sports 1898
Avec une étude sur William Nicholson et son art par Octave Uzanne
Paris: Société française d’éditions d’art, 1898

NEDC 348

Comprend 12 bois gravés en couleurs (décrits parfois comme « lithographies d’après les bois gravés originaux »)
Un des 50 ex. sur Japon impérial (n° 24).

Un portrait inédit d’Anatole France par Steinlen

Anatole France, Joseph Clément, scène de la révolution à Paris en 1794
Paris : L’art brut, 1948
NEDA 18509

Un des 10 exemplaires de tête sur papier de Hollande (n° I), enrichi d’un portrait original de l’auteur à la plume par Steinlen ainsi que d’une lettre adressée à Raoul Simonson par Alfred(?) Dupont.
Reliure en maroquin doublé signée Huser ornée de bonnets phrygiens ; ex-libris sur étiquette en cuir doré de Charles Hayoit.

Un stratège vaudois au service de Napoléon

Antoine-Henri Jomini, Atlas pour servir à l’intelligence de l’Histoire critique et militaire des guerres de la Révolution
Bruxelles : chez J.-B. Petit, 1840
AC 546

Important atlas documentant les guerres du 1er Empire Son auteur, Antoine-Henri Jomini, né à Payerne en 1779, a été appelé par Napoléon à rejoindre l’Etat major de la Grande armée. Son Précis de l’art de la guerre, en particulier, fut considéré au XIXe siècle comme le guide le plus méthodique et le plus complet sur les mécanismes des opérations militaires. Il a été enseigné dans les écoles militaires de Russie, d’Angleterre, d’Allemagne, de France, de Belgique et des États-Unis.

Contient 38 cartes lithographiées, dont 2 imprimées sur un même feuillet, certaines avec des replis ou des superpositions, rehaussées à l’aquarelle pour certaines.

Une rare suite de dessins de Gustave Brion pour les Misérables

Victor Hugo, Les Misérables
A Lausanne : Albert Larpin, 1862, 10 tomes en 5 vol.
AZ 8960

Exemplaire incomplet du 1er vol. (t. 1-2), enrichi d’une suite de 14 illustrations photographiques (tirage sur papier albuminé) attribuable à Gustave Brion.

« Victor Hugo souhaitait que la première édition de ses œuvres ne soit pas illustrée. Aussi, en 1862, devant le succès des Misérables, Gustave Brion eut l’idée de réaliser une illustration indépendante. Il produisit ainsi vingt-cinq dessins, entre avril et juillet, qu’il fit reproduire en photographies, s’associant avec Faucheur et Danelle. Vendues à la pièce ou en album, elles furent tirées et montées sur carton, en trois formats différents, dont les deux plus petits correspondaient à ceux des éditions belges et françaises [et suisses!] permettant aux amateurs de les faire relier dans leurs volumes. S’arrachant à des milliers d’exemplaires, leur succès suscita la convoitise de l’éditeur du roman qui obtint un intéressement à l’affaire sous menace de la faire interdire. De son côté, Victor Hugo loua la qualité et la justesse des dessins de Brion (à l’exception des portraits de Fantine et de Javert). Cette première illustration créa véritablement les types visuels des personnages qui furent très souvent et durablement repris par la suite. » (réf.)