Appel à communications | Métiers et professions des médias (XVIIIe-XXIe siècles)

Congrès de la Société pour l’Histoire des Médias (SPHM) sur le thème: Métiers et professions des médias (XVIIIe-XXIe siècles)
Du 4 au 6 juin 2020, Université de Lausanne

Télécharger l’appel à proposition complet en PDF

Site de l’événement

Cette troisième édition du Congrès de la SPHM est organisée par la Société pour l’histoire des Médias (http://www.histoiredesmedias.com) et par le Centre des Sciences historiques de la culture de la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne (https://www.unil.ch/shc), avec le soutien de plusieurs laboratoires de recherche, suisses, français et luxembourgeois1, ainsi que celui de l’Institut national de l’audiovisuel et du Comité d’histoire de l’Observatoire de l’audiovisuel et du numérique.

Comme lors de ses deux éditions précédentes, le Congrès se donne pour objectif de réunir des chercheuses et chercheurs internationaux, juniors ou confirmé-e-s, historien-ne-s ou spécialistes d’autres disciplines, autour d’un champ d’études commun : l’histoire des médias. La thématique choisie, « Métiers et professions des médias », se veut suffisamment inclusive pour permettre aux spécialistes du champ, quels que soient leurs méthodes ou leurs approches, de proposer une contribution à la réflexion collective, tout en attirant l’attention de la communauté sur des pistes de recherche encore peu explorées. Les organisateurs-trices seraient en outre désireux de favoriser des approches pluridisciplinaires, transmédiatiques mais aussi transnationales tout en proposant des ouvertures sur des médias et des espaces géographiques moins balisés par l’historiographie.

1-L’espace des représentations
En premier lieu, le Congrès vise à interroger les représentations construites et diffusées depuis la fin du XVIIIe siècle des métiers et des professions des médias.

2-Approche par les pratiques professionnelles
Les propositions pourront également s’intéresser à l’étude des pratiques professionnelles. Il s’agira plus spécifiquement de porter attention à la diversité des professions et des pratiques.

3-Sociologie des professions
Les propositions pourront mobiliser diverses approches sociologiques ou socio-historiques afin d’éclairer les mécanismes propres à la constitution de certaines professions médiatiques et les stratégies de légitimation et de distinction en leur sein.

4-Les rapports aux publics et à l’opinion
L’étude des métiers et des professionnel-le-s des médias doit également permettre d’étudier les liens entre professionnel-le-s et leur public.

5- Réflexion méthodologique et épistémologique sur les approches mobilisées par la recherche

Les propositions livrant une réflexion sur la manière dont s’écrit aujourd’hui l’histoire des professions et des professionnel-le-s des médias seront également valorisées.

Soumission des propositions :
Les propositions de communication peuvent être individuelles ou collectives. Pour ces dernières, elles doivent associer un maximum de trois co-auteurs. Vous avez également la possibilité de soumettre une proposition de panel (une session sur un thème donné) comprenant une description générale et la mention des interventions individuelles envisagées.

Les propositions (3000 signes maximum en fichiers word ou pdf) comporteront un titre, une problématique explicite et une courte bibliographie. L’auteur-e joindra une courte notice bio-bibliographique (15 lignes) dans un fichier séparé.
Les propositions feront l’objet d’un processus d’expertise en double-aveugle.
Les propositions doivent être envoyées au plus tard le 20 septembre 2019 à l’adresse suivante : SPHM2020lausanne@unil.ch

Calendrier
20 septembre 2019 : réception des propositions
25 novembre 2019 : notification d’acceptation
4 – 6 juin 2020 : Congrès sur le Campus de l’Université de Lausanne

Informations pratiques
Frais d’inscription (communicants et public) :
– pour les adhérent-e-s à la SPHM (adhésion 25 euros, 13 euros pour les étudiant-e-s) à jour de leur cotisation avant le 30 avril 2020, le Congrès est gratuit,
– à partir du 1er mai et sur place, l’inscription au Congrès sera de 40 euros (45 francs suisses, ou 56 USD).

Le colloque prendra en charge les pauses café, ainsi que les frais de déjeuner pour les personnes présentant une communication. Les frais d’hébergement et de déplacement sont à la charge des intervenant-e-s.

Des financements pourront néanmoins être attribués à titre exceptionnel et sur dossier aux jeunes chercheuses et chercheurs non financés. Ce dossier, comprenant une attestation de l’unité de rattachement confirmant qu’elle ne peut prendre en charge ce financement, devra être joint à la proposition de communication et adressée à la même adresse : SPHM2020lausanne@unil.ch

D’une durée de 20 minutes, les communications seront faites en français ou en anglais. Elles devront s’appuyer sur une présentation projetée dans l’autre langue.

Comité d’organisation :
Marta Caraion (Unil, CSHC), Christian Delporte (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC), Emmanuelle Fantin (Sorbonne-Université, GRIPIC), Gianni Haver (Unil, Institut des Sciences Sociales), Philippe Kaenel (Unil, CSHC), Katharina Niemeyer (Université du Québec à Montréal, CELAT), François Robinet (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC), Monika Salzbrunn (Unil, Institut de Sciences sociales des religions), Valérie Schafer (Université du Luxembourg, C2DH), François Vallotton (Unil, CSHC), Isabelle Veyrat-Masson (LCP – IRISSO, CNRS Paris Dauphine), Anne-Katrin Weber (Unil, CSHC)

Comité scientifique :
Gabriele Balbi (USI Università della Svizzera italiana, Institute of Media and Journalism), Maëlle Bazin (Université Paris 2 Panthéon-Assas, CARISM), Claire Blandin (Université Paris 13, LabSic), Jérôme Bourdon (Tel Aviv University, Department of Communication), María Cecilia Bravo N. (Universidad de Chile, Instituto de la Comunicación e Imagen), Josette Brun (Université Laval, Département d’information et de communication), Tamara Chaplin (University of Illinois at Urbana-Champaign, Department of Gender and Women’s Studies), Évelyne Cohen (ENSSIB – Université de Lyon, LARHRA UMR CNRS 5190), Delphine Chedaleux (Université de Lausanne, FNS), Alain Clavien (Université de Fribourg), Ross Collins (North Dakota States University, Department of Communication), Jamil Dakhlia (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, IRMECCEN), Claire-Lise Debluë (Université Paris I & St Andrews University, FNS), Annik Dubied (Université de Neuchâtel, Académie du journalisme et des médias), Andreas Fickers (Université du Luxembourg, Centre for Contemporary and Digital History), Françoise Hache-Bissette (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC), Markus Krajewski (Universität Basel, Department Arts, Media, Philosophy), Matthias Ku?nzler (Hochschule fu?r Technik und Wirtschaft HTW Chur, Institut fu?r Multimedia Production), Thibault Le Hégarat (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC), Cécile Méadel (Université Paris 2 Panthéon-Assas, CARISM), Caroline Moine (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Centre Marc Bloch, CHCSC), Enrico Natale (Université de Bâle, infoclio.ch)
Raphaëlle Ruppen-Coutaz (LabEx EHNE, FNS), Marie-Ève Thérenty (Université de Montpellier 3, RIRRA 21), Jean-François Tétu (Université Lyon 2, Elico), Dominique Trudel (Université du Québec, Département de Communication), Nelly Valsangiacomo (Université de Lausanne, Centre des Sciences historiques de la culture), Jean-Claude Yon (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC)

Organisé par:
Société pour l’histoire des Médias et Centre des Sciences historiques de la culture de la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne

Lieu de l’événement

Université de Lausanne
Anthropole
1015
Lausanne

Contact

Comité d’organisation

Informations supplémentaires sur l’événement