Penser l’art dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : théorie, critique, philosophie, histoire

Quels étaient les discours sur l’art dans la seconde moitié du XVIIIe siècle en France?

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle émergent des discours sur l’art destinés à une longue postérité. Alors que les traités en France depuis le siècle précédent avaient été élaborés autour de l’Académie royale de Peinture et de Sculpture, de nouveaux acteurs interviennent qui ne se préoccupent guère des règles artistiques. Les philosophes s’interrogent sur la validité du jugement esthétique ; les critiques d’art sur l’effet produit par les œuvres ; les historiens sur les causes du progrès et du déclin de l’art à travers les siècles.

Cet ouvrage porte sur les débats de l’époque sur les origines de l’art, ses finalités, ses moyens de le faire progresser. Il témoigne du foisonnement intellectuel qui caractérise le siècle de l’abbé Du Bos, de Diderot et de Winckelmann.

Le volume, dirigé par Christian Michel et Carl Magnusson, tous deux de la Section d’histoire de l’art, réunit les contributions au colloque organisé en 2008 à l’Université de Lausanne, au Centre allemand d’histoire de l’art de Paris et à l’Académie de France à Rome.

Christian Michel, Carl Magnusson (dir.), Penser l’art dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : théorie, critique, philosophie, histoire, Rome, Académie de France, Paris, Somogy, 2013.

TOUTES LES NOTICES DE

Christian Michel

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin