Voyage au centre de la Terre

Conférence de Barbara Romanowicz, professeure au Collège de France, cycle d’enseignement donné dans le cadre d’un accord UNIL, EPFL et Collège de France.

collegedefranceLes 25 et 26 septembre 2014, Mme Barbara Romanowicz, sismologue de renom, professeure au Collège de France et à l’Université de Californie à Berkeley, a fait deux interventions fort remarquées à l’Université de Lausanne à l’invitation de la Faculté des géosciences et de l’environnement.

Lors de son premier cours-conférence qui s’adressait à un public généraliste, Mme Romanowicz a fait le point des connaissances actuelles sur la structure profonde de notre globe terrestre. Elle a ensuite évoqué les résultats de ses propres recherches sur le manteau terrestre (environ les premiers 3’000 km de profondeur) à partir de l’étude des ondes sismiques issues de tremblements de terre. Ses recherches indiquent notamment une forte corrélation entre la présence de certains volcans à la surface du globe, appelés points chauds, et des zones anormales (de vitesse sismique lente) dans le manteau supérieur.

Lors de sa deuxième intervention, sous forme d’un cours-séminaire destiné à des spécialistes des sciences de la Terre, Mme Romanowicz a présenté les méthodes d’analyse et d’inversion des données sismiques qu’elle a développées avec ses étudiants en France et aux Etats-Unis. Grâce à ces techniques, ils ont établi un modèle de vitesses sismiques du manteau jusqu’à environ 1’000 km de profondeur avec des détails jamais observés jusqu’ici. Comme le souligne la chercheure, ces avancées en sismologie bénéficieront aux spécialistes des autres domaines des sciences de la Terre qui travaillent à mieux comprendre le fonctionnement à grande échelle de notre globe terrestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *