Les apocryphes au temps des cathédrales : la fonction et la place des récits de la « nativité de Marie » dans les arts et la littérature du moyen-âge

Strasbourg, 5-8 juillet 2016.

Pour les e?tudiants de deuxie?me anne?e de Master, doctorants, post-doctorants, enseignants et chercheurs en histoire du christianisme, histoire me?die?vale, histoire de la litte?rature, histoire de l’art, en the?ologie et en sciences religieuses.

Le Prote?vangile de Jacques (IIe sie?cle), l’E?vangile de l’enfance du Pseudo-Matthieu (VIe sie?cle) et le Livre de la Nativite? de Marie (IXe sie?cle) composent les re?cits appele?s « Nativite? de Marie ». Ces e?crits relatent la naissance et l’enfance de Marie, son mariage avec Joseph, sa grossesse et la naissance virginale de Je?sus, la venue des sages-femmes. Inse?re?s dans la Le?gende dore?e et dans le re?pertoire des pre?dications des ordres mendiants, ces re?cits ont exerce? une influence importante sur l’art et la litte?rature au Moyen A?ge et ont nourri le culte marial.

L’Iscal 2016 est l’occasion de prendre connaissance des me?canismes et des trajectoires de la re?ception de l’un des motifs apocryphes les plus re?pandus dans l’art et la litte?rature au Moyen A?ge. Me?die?vistes et historiens de l’art me?die?val animeront la session et permettront aux e?tudiants de percevoir la complexite? et la richesse de la re?ception des apocryphes au Moyen A?ge.

Les se?minaires et les ateliers seront donne?s en anglais et en franc?ais. De bonnes connaissances du latin sont ne?cessaires. Les confe?rences et ateliers pourront faire l’objet d’une publication.

Téléchargez le programme de la troisième école d’été (ISCAL 3)