Changer les couleurs pour améliorer son bien-être ?

Il existe une multitude d’articles grand public qui portent sur les relations entre couleurs et émotions. Un grand nombre de ces écrits semble indiquer que les couleurs qui nous entourent peuvent influencer notre état psychologique (émotionnel ou cognitif), mais peu de recherches investiguent ces effets rigoureusement. Alors que nous étudions depuis plusieurs années les liens systématiques entre émotions et couleurs chez des individus entre 6 et 40 ans, l’objectif de cette nouvelle recherche financée par le FNS, est d’explorer ces liens chez les personnes âgées. Ce projet est dirigé par la Prof. Christine Mohr, la Prof. Daniela Jopp et Dr. Nele Dael, en collaboration avec Domicele Jonauskaite (UNIL) et Dominique Breider (Association 55+ d’Ecublens).

Couleurs et émotions sont souvent mentionnées dans la même phrase, ce qui suggère un lien causal entre ces deux notions : les couleurs influencent nos émotions, notre santé, notre attention, ou notre concentration. Nous étudions ainsi s’il y a des liens systématiques entre couleurs et émotions et si on trouve aussi ces liens dans le cadre de cultures, âges, genres, éducations, etc. différents (https://www.colourexperience.ch/).

Dans ce projet FNS, nous nous focalisons sur les personnes âgées, premièrement, pour que les personnes âgées ayant une mobilité limitée puissent bénéficier de couleurs « avantageuses » à l’intérieur de leur maison. Deuxièmement, la vision se modifie avec l’âge, changeant ainsi la perception des couleurs. A ces deux considérations, nous pouvons ajouter le fait qu’il existe peu d’études systématiques montrant les liens entre couleurs et émotions, aucune d’ailleurs concernant les personnes âgées.

En collaboration avec Dominique Breider, nous recrutons des personnes de 55 ans et plus, en adoptant le même dispositif méthodologique que celui mis en place pour la recherche sur les jeunes adultes (dans le cadre de la bourse « doc.ch », obtenue par Domicele Jonauskaite). Plus spécifiquement, nous demanderons à nos volontaires de sélectionner des émotions qui sont pour eux associées à des couleurs, et, inversement, d’indiquer quelles couleurs sont pour eux associées à des émotions spécifiques.

La recherche FNS menée sur les personnes âgées ainsi que celle portant sur les jeunes adultes, représentent une approche compréhensive qui permettra de vérifier, sur des bases solides, les conjectures du grand public et de la communauté scientifique concernant les liens entre les couleurs et les émotions. Bien que la présente étude n’aboutisse pas à des résultats confirmant que la perception des couleurs a une influence sur les émotions et le bien-être des individus, elle constituera néanmoins un pas important vers la consolidation du lien entre la couleur et le bien-être à un âge avancé. Des travaux expérimentaux seront nécessaires pour consolider les preuves empiriques, ce qui est prévu dans le cadre d’une étude future.

Christine Mohr, Professeure ordinaire à l’Institut de Psychologie, membre du Laboratoire d’étude des processus de régulation cognitive et affective (CARLA)