Une science autrichienne de la forme : Robert Zimmermann 1824-1898

Y a-t-il une science de l’art ?

La science de la forme de Robert Zimmermann (1824-1898) marque un jalon décisif dans l’histoire de la philosophie, de l’esthétique et de la philosophie de l’art. Son formalisme esthétique, dérivé des pensées de Johann Friedrich Herbart et de Bernard Bolzano, ouvre vers l’école viennoise d’histoire de l’art, représentée notamment par Alois Riegl.

Philosophe oublié, ayant pourtant laissé un corpus imposant, Zimmermann a proposé une vaste historicisation, la première du genre, dans son Histoire de l’esthétique comme science philosophique (1858), puis élabore une Esthétique générale (1865) qui pose la science de la forme comme science du « comment ? » et non du « pourquoi ? » de l’art.

L’ouvrage de Carole Maigné (Section de philosophie), la première étude systématique de l’esthétique de Zimmermann, reconstruit la matrice conceptuelle du corpus de ce philosophe et analyse les controverses passionnées qu’il a suscitées.

TOUTES LES NOTICES DE

Carole Maigné

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin