Ricamare l’alfabeto. Le Cappucine di Lugano et l’educazione femminile (XVIII e XIX secolo)

Quelle éducation était donnée aux filles au Tessin aux XVIII et XIXe siècles ?

Les Sœurs Capucines, présentes depuis 1747 au monastère de San Giuseppe à Lugano, ont joué un rôle central dans l’évolution de l’éducation féminine au Tessin. La découverte du fonds documentaire et iconographique de l’ancien couvent des Capucines conservé aux archives du diocèse de Lugano a permis de mieux comprendre quelles étaient les possibilités d’éducation féminine aux XVIIIe et XIXe siècles dans un canton catholique comme le Tessin.

Cet ouvrage, qui accompagne l’exposition homonyme tenue au Centre pastoral du diocèse à Lugano (2017), explore l’éducation des jeunes filles au couvent, en s’appuyant sur ce fonds d’archives dans lequel se mêle la chronique du monastère, dessins d’élèves, travaux à l’aiguille, alphabets de couture, herbiers ou matériels didactiques. L’ouvrage, richement illustré, codirigé par Miriam Nicoli (Section d’histoire), étudie les formes d’enseignement données aux femmes à une époque où l’école est pensée avant tout pour les garçons.

Des documents liés au sujet du livre sont accessibles sur la base de données www.egodocuments.ch

Miriam Nicoli, Manuela Maffongelli (a cura di), Ricamare l’alfabeto. Le Cappucine di Lugano e l’educazione femminile (XVIII e XIX secolo), Bellinzona, 2017.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin