Politique, culture et radio dans le monde francophone

Quel rapport les intellectuel·le·s ont-ils entretenu avec la radio ?

Figure dominante du monde culturel actuel, l’intellectuel·le médiatique a mauvaise réputation. Capable de parler de tout sans être spécialiste de rien, il ou elle occupe les studios de radio pour y déverser un discours souvent déférent envers toutes formes de pouvoir et acritique face aux idées reçues.

Cette figure récente est le résultat d’une longue histoire. En effet, les intellectuel·le·s ont entretenu dès le début une relation difficile avec la radio, faite d’intérêt et de scepticisme, d’enthousiasme et de crainte. Cette relation se reconfigure tout au long du XXe siècle, en fonction à la fois de l’évolution des pratiques radiophoniques et des redéfinitions du rôle des femmes et des hommes de culture dans la société.

À travers des études de cas qui touchent à la francophonie dans le monde, cet ouvrage, codirigé par Nelly Valsangiacomo (Section d’histoire), s’interroge sur l’influence réciproque entre les acteurs intellectuels et le vecteur radiophonique durant une période qui couvre presque un siècle.

Les sons discutés dans cet ouvrage sont en partie à écouter sur le site du pôle de recherche de la Section d’histoire en Histoire audiovisuelle du contemporain (HAC).

Alain Clavien, Nelly Valsangiacomo (dir.), Politique, culture et radio dans le monde francophone, Lausanne, Antipodes, 2018.

ON EN PARLE DANS LES MÉDIAS
TOUTES LES NOTICES DE

Nelly Valsangiacomo

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin