Nominal Compound Acquisition

Première étude de l’émergence des noms composés dans onze langues.

Cet ouvrage propose une étude interlinguistique systématique de l’émergence et du développement des noms composés dans l’acquisition de langues premières.

L’échantillon, généalogiquement et typologiquement diversifié, comprend l’allemand, le danois, l’estonien, le finnois, le français, le grec, l’hébreu, le lituanien, le russe, le same et le turc. La production verbale d’enfants en interaction avec des adultes dans ces différentes langues a été analysée à partir de corpus longitudinaux.

L’étude, coéditée par Marianne Kilani-Schoch (École de français langue étrangère, Section des sciences du langage et de l’information), met à jour les indices du traitement morphologique des composés, l’un des premiers moyens de création de mots dans l’acquisition. En outre, elle identifie et hiérarchise plusieurs facteurs rendant compte des tendances générales et des différences relativement aux structures, à l’ordre et au rythme de développement de ces formations linguistiques dans les langues analysées. Parmi ceux-ci figurent la typologie, la productivité, la transparence formelle et sémantique et la richesse de la composition dans la parole adressée aux enfants.

Wolfgang U. Dressler, F. Nihan Ketrez, Marianne Kilani-Schoch (eds), Nominal Compound Acquisition, Amsterdam, John Benjamins, 2017.


TOUTES LES NOTICES DE

Marianne Kilani-Schoch

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin