Deux diplômés GSE participent à l’émission « Une seule planète »

Alizé De La Harpe et Nicolas Dépraz, titulaires d’un Master en géosciences, ont accompagné deux familles romandes pour leur faire adopter un mode de vie plus vert, dans le cadre de l’émission de la RTS « Une seule planète ».

Six mois pour changer !

En signant l’accord de la COP21, la Suisse s’est engagée à réduire de 50% ses émissions directes de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Pour parvenir à ce résultat, il faut changer de modèle. Certes, le Gouvernement et le Parlement doivent œuvrer de leur côté pour instaurer des lois incitatives ou contraignantes et mettre en place des politiques ambitieuses. Mais chacun peut également agir à sa modeste échelle, en faisant sa part.

Vivre de manière plus durable en diminuant les émissions de CO2 ! C’est ainsi le défi que relèvent quatre foyers de Suisse romande. Ils ont six mois pour modifier leurs habitudes, faire de nouvelles expériences et découvrir que «réduire», c’est peut-être un plaisir. Chaque famille est aidée par un ancien étudiant en sciences de l’environnement : régime alimentaire, mode de transport, consommation… les incitations au changement sont nombreuses.

Point de départ: l’évaluation de l’empreinte carbone de chaque famille, réalisée par un expert en calcul environnemental. Elle met en évidence les principaux domaines de consommation responsables de leurs émissions. Par exemple la mobilité, l’alimentation, les loisirs, le logement, les déchets ou encore la consommation générale (matériel électronique, vêtements, électro-ménager, etc).

L’étudiant-conseiller désigne ensuite pour chaque foyer les trois domaines de consommation dans lesquels la marge de progression est la plus grande. Les foyers ont alors six mois pour tenter de modifier leurs habitudes. Au terme de l’aventure, l’expert en calcul environnemental détermine l’économie de CO2 réalisée par chaque famille et celle qui pourrait être réalisée au niveau national si l’ensemble de la population suisse suivait le mouvement.

Le projet se décline en deux séries de trois épisodes, la première en janvier et la suivante en mars. Pour les prochains épisodes, à découvrir dès mars 2019, Alizé De La Harpe et Nicolas Dépraz passent le flambeau à deux autres étudiants romands, qui s’occuperont chacun d’une autre famille.

Voir les épisodes de la série

1 réponse

  1. Golay Daniel dit :

    Étonné qu’un ingénieur de la STEP de Vidy pense que le chauffage au gaz soit meilleur pour l’environnement que le chauffage au mazout. Les 2 sont des énergies fossiles donc à oublier. C’est la preuve que le mot « naturel » et la petite feuille verte arrivent à faire croire des choses en réalité totalement fausses.

Répondre à Golay Daniel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *