cropped-cropped-FEJUNIL_logo-e1366719581570.jpg

La FEJUNIL aujourd’hui

Le judaïsme constitue, avec le christianisme et la culture gréco-romaine, une des traditions fondatrices de l’Occident ; tenu à l’écart pendant longtemps, il a été de ce fait méconnu, marginalisé. Ce n’est cependant pas du seul fait de ce passé que le judaïsme suscite l’intérêt aujourd’hui : depuis quelques années, il est à nouveau l’enjeu de débats et de polémiques dans un contexte social et international en recomposition. Des discussions sur la Shoah aux controverses entourant Israël, sans oublier les nombreux débats sur le communautarisme, les recompositions identitaires dans la modernité, les questions ne manquent pas qui donnent à la présence de l’étude critique du judaïsme à l’Université toute son importance ; cela montre aussi la nécessité et l’utilité de renforcer les liens avec la cité. C’est dans ce contexte que les actions de la FEJUNIL, situées au carrefour entre le monde académique et la société civile, s’inscrivent.

1. Mission

Les chaires d’Histoire des Juifs et du judaïsme (Prof. Jacques Ehrenfreund) et de Littérature apocryphe juive et histoire du judaïsme dans l’Antiquité (Prof. David Hamidovic) créées par l’Université de Lausanne assument la triple tâche :

  • de diffuser aux étudiants des institutions universitaires de Suisse romande la connaissance de cette tradition et de celles et ceux qui la portent ;
  • de participer à la recherche, menée internationalement, dans le domaine des études juives ;
  • par l’interface avec la société, de veiller à la diffusion dans un large public d’un savoir objectivé sur le judaïsme.

C’est dans ces trois directions et par des projets ambitieux que la FEJUNIL agit.

2. Objectifs

Développer l’offre d’enseignement :
Le judaïsme est une réalité très ancienne, qu’il est souhaitable de pouvoir aborder dans ses dimensions historique, culturelle, philologique, sociologique et philosophique. Parallèlement aux enseignements dispensés dans les deux chaires mentionnées ci-dessus, il est souhaitable que des intervenants extérieurs puissent venir enrichir l’offre locale. Depuis la rentrée 2007, un master en sciences des religions avec spécialisation en judaïsme est proposé aux étudiant-e-s et prochainement, une filière en histoire du judaïsme ancien et moderne verra le jour. Pour cela, des enseignements d’hébreu moderne et de philosophie juive sont indispensables.

Promouvoir la recherche :
La recherche en sciences humaines, si elle est moins coûteuse que celle des sciences fondamentales, a néanmoins besoin de moyens financiers. La FEJUNIL devrait permettre à la recherche dans ce domaine de s’effectuer dans de meilleures conditions.

Interface avec la société civile
:

  • Organiser des conférences et colloques grand public,
  • Assurer la présence, dans le débat public, d’une position basée sur l’analyse critique du judaïsme.

Le rôle de la FEJUNIL devrait être de faciliter la réalisation de l’ensemble de ses missions, notamment par la recherche des fonds, l’appui apporté à des manifestations diverses au sein de la cité et par tout autre moyen souhaitable, en coordination avec les activités de l’Association des amis de la FEJUNIL.