Le « Nebelspalter » zurichois (1875-1921). Au coeur de l’Europe des revues et des arts

Première étude complète sur la période fondatrice du Nebelspalter.

Publiée de façon ininterrompue depuis 1875, le Nebelspalter, littéralement « (celui) qui fend le brouillard », est désormais la plus ancienne revue satirique au monde. De tout temps, et malgré une fortune changeante, le rayonnement de cette revue illustrée suisse, de langue allemande, en partie suisse allemande, a été considérable.

Durant la période fondatrice, de 1875 à 1921, la place et le rôle du Nebelspalter sont tout à fait singuliers. L’époque est celle d’un âge d’or européen des revues, où l’on observe un dialogue constant entre des périodiques se situant à la croisée des mondes artistique et littéraire, ne connaissant pas de frontières.

L’ouvrage de Laurence Danguy (Section d’histoire de l’art) s’attache à retracer l’histoire de la revue durant sa période zurichoise ainsi qu’à en analyser l’esthétique. Il synthétise les résultats de recherche d’un projet FNS/UNIL (Section d’histoire de l’art, Centre des sciences historiques de la culture SHC), mené en partenariat avec la Bibliothèque nationale suisse.

Laurence Danguy, Le Nebelspalter zurichois (1875-1921). Au coeur de l’Europe des revues et des arts, avec un avant-propos de Philippe Kaenel, Genève, Droz, 2018.

PROJET DE RECHERCHE ASSOCIÉ
Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin