Revendications du corps intermédiaire de la Faculté des SSP concernant le réouverture du campus de Dorigny 2021

En vue de la réouverture imminente du campus de Dorigny, le comité de l’ACISSP
rappelle les principes suivants, décidés lors de son Assemblée générale
extraordinaire du 26 novembre 2021 :

  1. La liberté académique quant aux modalités d’enseignement et d’examens doit
    être rappelée et respectée.
    Le caractère extrêmement tardif des annonces
    concernant le semestre à venir rend cette liberté d’autant plus nécessaire, afin que
    les enseignant.e.s puissent construire leurs cours et séminaires sans devoir attendre
    lesdites annonces, et sans devoir ensuite refaire leurs programmes. Nous
    demandons en particulier une clarification sur le stockage des enregistrements sur
    les serveurs de l’UNIL et leur utilisation éventuelle, et rappelons que cet
    enregistrement n’est pas obligatoire et dépend donc uniquement de la décision
    des enseignant.e.s.

  2. Le retour aux modalités d’enseignement en présentiel complet et à un
    fonctionnement normal de la recherche doit être assuré dès que les conditions
    sanitaires le permettront.


    La situation au 15 avril 2021 nous conduit à préciser ces revendications et à les assortir des
    conditions suivantes :

  3. Lors de la réouverture du campus, les enseignant.e.s doivent pouvoir décider
    librement des modalités de leur enseignement jusqu’à la fin du semestre
    , dans le
    cadre des possibilités offertes par la Direction. Nous attirons en particulier l’attention
    de la Direction et du Décanat sur l’importance de la continuité pédagogique, qui,
    selon le dispositif mis en place dans certains enseignement au début de ce
    semestre, pourrait être rompue en cas de reprise d’un enseignement présentiel ou
    co-modal.

  4. L’enseignement co-modal est le dispositif pédagogique le moins adapté et doit
    être évité
    , dans toute la mesure du possible. Nous demandons une réouverture qui
    permette aux enseignant.e.s de délivrer leur enseignement selon une seule
    modalité, soit entièrement en ligne soit entièrement en présentiel.

  5. La liberté académique des étudiant.e.s doit être respectée par les enseignant.e.s
    (la réouverture ne doit pas être accompagnée d’une obligation d’assister
    physiquement à un enseignement). Les modalités de sa mise en oeuvre seront
    réglées par les enseignant.e.s dans chacun de leurs cours, séminaires et travaux
    pratiques, selon les besoins.

  6. Des centres de tests rapides doivent être mis en place sur le campus au moment
    de sa réouverture, et des masques à usage unique mis à disposition de l’ensemble
    des membres de la communauté universitaire.

  7. Enfin, dans l’hypothèse où la présence physique d’un.e membre de la
    communauté universitaire serait requise pour une activité d’enseignement, elle doit
    être assortie de la possibilité, offerte par l’UNIL, de se faire vacciner au préalable.

Revendications 2021

L’assemblée générale extraordinaire du CI de la Faculté qui a eu lieu le 26 novembre 2020 a décidé de porter une série de revendications auprès des différentes instances compétentes de l’Université dès le début de l’année 2021. Vous les trouverez ci-dessous.

N’hésitez pas à les diffuser autour de vous, notamment auprès de collègues d’autres facultés ou Hautes Écoles.

En cette fin d’année 2020, il nous reste à vous souhaiter les meilleures fêtes de fin d’année possibles, dans ces circonstances pénibles pour tout le monde, et à espérer que l’année qui va bientôt débuter sera plus joyeuse, plus légère et plus enthousiasmante que celle que nous venons de vivre.

Le comité de l’ACISSP

——————————————————————————————————————————————
La seconde fermeture du campus de l’UNIL a créé de nouveaux problèmes, qui ont conduit le corps intermédiaire de la Faculté des SSP à demander que les 5 principes suivants soient respectés. 

1.   La surcharge de travail généralisée entraînée par la situation exceptionnelle depuis ce printemps doit être prise en compte à tous les niveaux, et il faut reconnaître qu’elle affecte de manière disproportionnée les assistant.e.s.

2.  La liberté académique quant aux modalités d’enseignement et d’examens doit être rappelée et respectée. Le caractère extrêmement tardif des annonces concernant le semestre à venir rend cette liberté d’autant plus nécessaire, afin que les enseignant.e.s puissent construire leurs cours et séminaires sans devoir attendre lesdites annonces, et sans devoir ensuite refaire leurs programmes. Nous demandons en particulier une clarification sur le stockage des enregistrements sur les serveurs de l’UNIL et leur utilisation éventuelle, et rappelons que cet enregistrement n’est pas obligatoire et dépend donc uniquement de la décision des enseignant.e.s.

3.   Le retour aux modalités d’enseignement en présentiel complet et à un fonctionnement normal de la recherche doit être assuré dès que les conditions sanitaires le permettront. L’enseignement à distance ne permet pas d’effectuer un travail pédagogique dans des conditions acceptables, et la Faculté ou l’UNIL ne doivent en aucun cas poursuivre un mirage technologique.

4.  La Faculté et l’UNIL doivent immédiatement préciser dans toutes les offres d’emploi qu’une « année blanche » pourra être indiquée par tou.te.s les candidat.e.s dans leur dossier. Cette demande s’applique également aux chercheuses et chercheurs déjà en poste pour l’évaluation de leurs dossiers lors des stabilisations, promotions et reconductions des contrats. En conséquence, l’absence de publications ou de participation à des événements scientifiques ne pourra pas constituer un critère d’évaluation négative ou de sélection entre des candidat.e.s.

5.   La prolongation de la situation exceptionnelle requiert que tous les postes précaires de l’Université soient à nouveau prolongés, cette fois-ci d’un semestre au minimum, ce qui correspond à la temporalité habituelle de la vie académique. Cette prolongation est particulièrement importante pour les doctorant.e.s.

AG extraordinaire du CI de SSP 26 novembre 2020, 12h15, par visio-conférence

Chères et chers membres du CI de la Faculté,


Comme nous l’avons décidé lors de notre Assemblée générale ordinaire le 15 octobre, nous avons organisé une nouvelle Assemblée le 26 novembre, qui sera consacrée pour l’essentiel à une discussion autour des modalités d’enseignement pendant la pandémie et des problèmes qu’elles posent. Cette AG extraordinaire aura bien sûr lieu par visio-conférence.

Proposition d’ordre du jour:

1. Désignation de la présidence de l’AG et adoption de l’ordre du jour

2. Election complémentaire du Comité de l’ACISSP: Roberta Antonini (MER à l’ISSUL)

3. Discussion (par petits groupes) puis synthèse en plénum

4. Revendications à adresser au Décanat

5. Divers


Afin d’organiser les points 3 et 4 de l’ordre du jour, nous avons dégagé quelques thèmes qu’il nous paraît particulièrement important de discuter. La liste n’est évidemment pas limitée à ceux-ci.


– Problèmes posés par les enseignements co-modaux (assistance technique, engagement des assistant.e.s-étudiant.e.s, etc.)

– Liberté académique et choix des modalités d’enseignement et d’examen

– Question de l’enregistrement des enseignements

– Organisation du semestre de printemps 2021

Compte tenu des circonstances qui ont changé depuis l’AG du 15 octobre, nous vous proposons de discuter à la fois de l’expérience du semestre de printemps 2020, de ce que nous vivons aujourd’hui et des propositions pour la session d’examen de janvier et pour le semestre de printemps 2021. En clair, il s’agira de faire un bilan, d’identifier les demandes urgentes et de se mettre d’accord sur des revendications à plus long terme.


Enfin, vous trouverez ci-dessous le lien zoom pour pouvoir vous connecter le 26 novembre. https://unil.zoom.us/j/96790368810

Avec nos meilleures salutations,

Le comité de l’ACISSP
Plus d’informations sur www.unil.ch/acissp

Élection du comité de l’ACISSP

Suite à l’AG du 15 octobre 2020, vous trouverez ci-dessous la composition du comité 2020 – 2021 de l’ACISSP ainsi que le PV de la séance sous l’onglet « Documents et liens utiles »:

  • Chollet Antoine – MER à l’IEP
  • Insarauto Valéria – 1ère assistante à l’ISS
  • Kraus Cynthia – MER à l’ISS
  • Pohl Nicholas – assistant à l’IEP
  • Rosianu Kevin – assistant à l’ISSUL
  • Tonnerre Quentin – assistant à l’ISSUL
  • Toscanelli Cécilia – assistante à l’IP
  • Vonnard Philippe – chercheur FNS senior à l’ISSUL

Assemblée générale ACISSP

L’assemblée générale de l’ACISSP aura lieu le 15 octobre 2020, à 12h00 en salle 1620 du Géopolis. Celles et ceux qui ne pourraient pas nous rejoindre ont la possibilité de participer à l’AG à l’aide du lien Zoom ci-dessous.

https://unil.zoom.us/j/97954707444

Vous trouverez ci-dessous l’ordre du jour:

  1. Désignation de la présidence de l’AG
  2. Acceptation de l’ordre du jour
  3. Bilan: du comité / des délégué.e.s dans les commissions
  4. Dossiers à venir
  5. Élection du comité
  6. Divers

Le PV de l’AG 2019 est disponible sur l’onglet « Documents et liens utiles ».

En nous réjouissant de vous y voir nombreuses et nombreux, nous vous adressons nos salutations solidaires,

Le comité de l’ACISSP

AUX MEMBRES DU CORPS INTERMÉDIAIRE DE LA FACULTÉ DES SSP

La situation extraordinaire qui s’est ouverte vendredi passé nous confronte toues et tous à une quantité de problèmes totalement inédits, à propos desquels in faudra inventer chaque jour des solutions.

Dans ces conditions, les ressources collectives sont essentielles, et nous sommes là pour nous entraider (à distance, bien sûr). N’hésitez pas à nous faire part des problèmes que vous rencontrer, des questions que vous avez, des difficultés inattendues qui surgissent. Nous y répondrons dans la mesure du possible, et les transmettrons aux instances compétentes dans le cas contraire.

Le point qui nous semble important aujourd’hui, c’est que tout le monde doit prendre acte que l’activité de l’université ne peut se poursuivre normalement. Certain.e.s d’entre nous ont des enfants à garder à la maison ou des proches faisant partie des personnes vulnérables, d’autres ont des thèses ou des projets à terminer, d’autres encore ne disposent pas des équipements nécessaires pour travailler correctement depuis chez eux, et toutes et tous, enfin, nous avons dû repenser toutes nos activités, privées et professionnelles, en un week-end.

Nous savons que la situation demande de la part de chacun.e un engagement important, sur tous les plans. Nous sommes des employé.e.s du service public de l’éducation, et nous ne nous déroberons pas à nos missions, mais les bouleversements de ces prochaines semaines devront être pris en compte. Lorsque la situation reviendra à la normale, les choses ne seront plus tout à fait comme avant, à l’université non plus: voilà au moins une certitude que l’on peut avoir!

Nous allons toutes et tous avoir besoin de courage et de solidarité dans la période qui s’ouvre devant nous, souhaitons que nous ne manquions ni de l’un ni de l’autre.

Le comité de l’ACISSP