AUX MEMBRES DU CORPS INTERMÉDIAIRE DE LA FACULTÉ DES SSP

La situation extraordinaire qui s’est ouverte vendredi passé nous confronte toues et tous à une quantité de problèmes totalement inédits, à propos desquels in faudra inventer chaque jour des solutions.

Dans ces conditions, les ressources collectives sont essentielles, et nous sommes là pour nous entraider (à distance, bien sûr). N’hésitez pas à nous faire part des problèmes que vous rencontrer, des questions que vous avez, des difficultés inattendues qui surgissent. Nous y répondrons dans la mesure du possible, et les transmettrons aux instances compétentes dans le cas contraire.

Le point qui nous semble important aujourd’hui, c’est que tout le monde doit prendre acte que l’activité de l’université ne peut se poursuivre normalement. Certain.e.s d’entre nous ont des enfants à garder à la maison ou des proches faisant partie des personnes vulnérables, d’autres ont des thèses ou des projets à terminer, d’autres encore ne disposent pas des équipements nécessaires pour travailler correctement depuis chez eux, et toutes et tous, enfin, nous avons dû repenser toutes nos activités, privées et professionnelles, en un week-end.

Nous savons que la situation demande de la part de chacun.e un engagement important, sur tous les plans. Nous sommes des employé.e.s du service public de l’éducation, et nous ne nous déroberons pas à nos missions, mais les bouleversements de ces prochaines semaines devront être pris en compte. Lorsque la situation reviendra à la normale, les choses ne seront plus tout à fait comme avant, à l’université non plus: voilà au moins une certitude que l’on peut avoir!

Nous allons toutes et tous avoir besoin de courage et de solidarité dans la période qui s’ouvre devant nous, souhaitons que nous ne manquions ni de l’un ni de l’autre.

Le comité de l’ACISSP