Una “questione campana”. La prima arte monumentale cristiana tra Napoli, Nola e Capua (secc. IV-VI)

Quel rôle la région de Campanie a-t-elle joué dans l’essor de l’art paléochrétien ?

Célèbre pour les anciennes peintures de Pompeï, la région de Campanie (Campania Felix), en Italie, présente des monuments paléochrétiens dignes des plus connus de Rome et Ravenne : un patrimoine délaissé jusqu’à ce jour, qui s’avère être toutefois crucial pour la compréhension de l’art de l’Antiquité tardive et du premier Moyen Âge.

Centré sur le baptistère de San Giovanni in Fonte à Naples, le complexe funéraire de Cimitile-Nola et celui de San Prisco près de Capoue, l’ouvrage de Chiara Croci (Section d’histoire de l’art) reconstitue la naissance et les premiers développements d’un art monumental chrétien dans la région la plus stratégique de l’échiquier méditerranéen tardo-antique.

Le volume apporte notamment un éclairage sur des phénomènes cruciaux et mal connus comme l’éclosion d’un art narratif dans les édifices de culte, ainsi que l’affirmation dans ceux-ci de scénarios visionnaires et apocalyptiques. Richement illustré, l’ouvrage invite à découvrir ces monuments à partir de campagnes photographiques inédites.

Chiara Croci, Una “questione campana”. La prima arte monumentale cristiana tra Napoli, Nola e Capua (secc. IV-VI), Roma, Viella, 2017.

TOUTES LES NOTICES DE

Chiara Croci

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin