Suzanne Necker et son hospice de charité

Aux origines de l’Hôpital Necker : un hospice fondé par une femme des Lumières.

Suzanne Necker (1737-1794) n’était pas seulement l’épouse du célèbre ministre des finances de Louis XVI et la mère de l’illustre femme de lettres Germaine de Staël ; elle était aussi une figure des Lumières à part entière. Si le rôle important de son salon est désormais apprécié à sa juste valeur dans l’historiographie, il n’en va pas de même en ce qui concerne ses activités dans le domaine médical et philanthropique.

L’hospice de charité qu’elle a fondé à Paris en 1778 mérite pourtant d’être redécouvert, car il s’agit d’un projet expérimental de premier plan en matière de santé publique et de bienfaisance. Grâce au livre de Madline Favre publié dans la collection de l’Institut Benjamin Constant, la création et la gestion quotidienne du futur Hôpital Necker apparaissent sous un nouveau jour, et notre connaissance de cet établissement pionnier de la fin de l’Ancien Régime s’en trouve profondément enrichie.

L’ouvrage est issu d’un Mémoire de Master en Histoire moderne, soutenu à la Faculté des lettres de l’UNIL en juillet 2017, sous la direction de Léonard Burnand (Section d’histoire).

Madline Favre, Suzanne Necker et son hospice de charité, préface de Léonard Burnand, Genève, Slatkine, 2018.

ON EN PARLE DANS LES MÉDIAS
TOUTES LES NOTICES DE

Madline Favre

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin