A Minimalist Ontology of the Natural World

Quelle est l’ontologie minimale tenant compte des sciences ?

Cet ouvrage vise à déterminer quels engagements minimaux sont suffisants pour obtenir une ontologie du monde naturel qui corresponde aux théories physiques établies aujourd’hui.

Michael Esfeld (Section de philosophie) et Dirk-André Deckert proposent une ontologie du monde naturel qui ne se définit que par deux axiomes : (1) Il existe des relations de distance qui individualisent des objets simples, à savoir des points de matière ; (2) Les points de matière sont permanents et les distances entre ceux-ci changent. Tout le reste constitue un moyen de représenter le changement dans les relations à distance d’une manière aussi simple et informative que possible.

Le volume traite de l’ontologie minimale en termes philosophiques et mathématiques et montre comment on peut comprendre la mécanique classique, la théorie quantique des champs et la physique relativiste à partir de cette ontologie.

Michael Esfeld, Dirk-André Deckert, A Minimalist Ontology of the Natural World, New York, Routledge, 2017.

TOUTES LES NOTICES DE

Michaël-Andreas Esfeld

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin