Oh Jun Hyuk

Global sporting performance of nations – A method for measuring the level of national sport’s policies

Diplômé de l’enseignement supérieur, OH Jun Hyuk a obtenu un Master de Sciences du Sport à l’Université Nationale de Séoul alors qu’il y travaillait comme assistant. Il a ensuite commencé un doctorat de Sciences du Sport et de l’Eduction Physique, Sciences Sociales et Politique, quand il était directeur de l’Institut International des Relations Sportives. Il a défendu sa thèse en mai 2019 à l’Université de Lausanne sous la direction du Prof. Emmanuel Bayle (ISSUL).

Cette thèse vise à donner aux organisations nationales sportives dirigeantes des conseils approuvés et reconnus afin qu’elles puissent assurer leur gestion avec succès et obtenir un outil de mesure pour améliorer leur niveau de performance. Deux questions ont permis de construire l’analyse : Comment mesure-t-on les performances sportives des nations ? Comment les performances nationales des sports sont-elles mesurées ?

Afin de répondre à la première question, l’analyse de la littérature a d’abord conduit à comprendre le système sportif actuel, les aspects fondamentaux du succès des sports nationaux, et les conseils théoriques pour créer des critères et extraire des indicateurs. L’échantillonnage en boule de neige a été privilégié afin de composer un panel d’experts et les entretiens semi-directifs ont été mis en place avec la méthode Delphi. La Structure Durable du Système Sportif (SSOSS), le cadre compréhensif du système sportif, a été développé depuis peu et l’Index de la Structure Durable du Système Sportif (ISSOSS) est établit sur ce fondement solide comme outil de mesure du degré de gestion sportive.

Afin de répondre à la deuxième question, la révision de la littérature s’est centrée sur la compétitivité et l’attractivité pour comprendre les performances des nations. Les résultats des Objectifs du millénaire pour le développement (MDGs), publiés par l’ONU, sont analysés en niveaux et appliqués aux 24 pays d’accueil des Jeux Olympiques, puis utilisés pour voir le degré de développement des nations dans l’aide aux sports.

La performance sportive globale des nations (GSPN) est proposée en combinant l’ISSOSS (Etude 1) et l’analyse du MDGs (Etude 2). Cette démarche est appliquée à la Corée du Sud et à la Suisse pour évaluer et comparer l’état et la visibilité du niveau de gestion des sports dans chaque pays.