Tanja Bellier-Teichmann

Evaluer les difficultés, les besoins et les ressources chez les patients souffrant de troubles psychiques. Une approche centrée sur le rétablissement

De nature optimiste, curieuse et altruiste, Tanja Bellier-Teichmann s’est naturellement orientée vers le domaine de la psychologie. Après des études à Lausanne, Montréal, Paris et Genève, elle devient psychothérapeute d’approche humaniste. Elle exerce auprès de patients au sein de plusieurs hôpitaux psychiatriques avant de collaborer en tant que chercheuse au centre de neurosciences psychiatriques de Lausanne. Elle entreprend ensuite une thèse de doctorat à l’Université de Lausanne où elle a développé un outil novateur permettant l’identification des talents, des compétences et des ressources des patients souffrant de troubles psychiques. Elle a défendu sa thèse en janvier 2018, sous la direction du Prof. Pomini (IP). Elle travaille actuellement aux Hôpitaux Universitaires de Genève, de même qu’à la Haute Ecole de la Source.

Dans un contexte de psychiatrie sociale et communautaire, le suivi des patients est complexe. Il nécessite des traitements psychosociaux, multimodaux et pluridisciplinaires. Face à cette complexité, le besoin d’une évaluation facilitant un meilleur pilotage de la clinique est prépondérant. Dans cette perspective, les difficultés, les besoins et les ressources apparaissent comme des éléments clés à identifier. Ce type d’évaluation favorise la mise en place d’un traitement clinique adapté, efficace et centré sur le patient.

D’une part, l’objectif de cette thèse est de répondre à des questionnements cliniques sur le type de besoins et de difficultés présents au sein d’une population de patients souffrant de troubles psychiques en utilisant ELADEB, un outil d’auto-évaluation des difficultés et des besoins. D’autre part, l’objectif de ce travail est de développer et valider un nouvel outil d’auto-évaluation des ressources, AERES.

Deux études ont permis d’augmenter les connaissances sur le type de besoins présents chez les patients, de même que les différences en termes d’importance des difficultés et d’urgence des besoins en fonction de la psychopathologie présente.

Les outils standardisés mesurant les ressources et adaptés aux spécificités des patients souffrant de troubles psychiques sont extrêmement rares et peu utilisés dans la pratique clinique. C’est pourquoi un nouvel outil, AERES, a été développé, puis validé afin de permettre l’identification des ressources internes et externes des patients. Trois études ont permis, premièrement, de tester la faisabilité de cet outil au sein d’une population de patients souffrant de troubles psychiques sévères ; deuxièmement, d’évaluer qualitativement la perception des patients face à ce nouvel outil ; troisièmement, de valider ses propriétés psychométriques, d’identifier les profils de ressources existants chez les patients et d’explorer l’impact d’une telle évaluation.

Une introduction générale inscrit les dimensions des difficultés, besoins et ressources dans le modèle théorique vulnérabilité-stress-ressources. Une discussion finale met en évidence les apports, limites et perspectives futures pour ces deux outils d’auto-évaluation.