Josephine Clausen

The interrelationship between professionalisation and commercialisation in international sport federations

Josephine Clausen tient un double diplôme de Master en « Relations économiques internationales » de Albert-Ludwigs-Universität Freiburg im Brisgau et de l’Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne. Avant de commencer sa thèse, elle a travaillé en tant que coordinatrice pour l’Union Cycliste Internationale (UCI) ainsi que pour Aigle Région, où elle était responsable des projets liés au sport et au tourisme. Ses intérêts de recherche portent notamment sur le management des fédérations internationales du sport. Elle a soutenu sa thèse en février 2018, sous la direction du Prof. Emmanuel Bayle (ISSUL).

Ce travail s’intéresse à la professionnalisation et à la commercialisation des fédérations sportives internationales (FIs) partant du constat de l’absence quasi-totale de réflexion académique sur la définition ainsi que les impacts de la professionnalisation et de la commercialisation dans ces dernières. Considérant le nombre croissant d’employés dans ces FIs, des revenus commerciaux parfois importants et des redistributions souvent opaques, l’absence d’études académiques est d’autant plus étonnante.

Le quadruple objectif de cette thèse est de conceptualiser la professionnalisation et la commercialisation dans le contexte des FIs, de décrire l’état actuel de professionnalisation et de commercialisation basé sur l’analyse de 22 FIs olympiques, d’investiguer le lien entre la professionnalisation et la commercialisation, et d’identifier les impacts managériaux de ces deux concepts sur les FIs. Ceci est abordé au moyen de trois questions principales : 1) Qu’est-ce qui favorise et qu’est-ce qui empêche la professionnalisation des FIs ? 2) Quels facteurs influencent la commercialisation des FIs ? 3) Quels sont les impacts managériaux de la professionnalisation et de la commercialisation des FIs ?

La théorie néo-institutionnelle et les études de cas se sont avérées particulièrement utiles pour répondre aux trois questions et ainsi mieux comprendre le fonctionnement actuel des FIs.

Les résultats, obtenus par l’analyse qualitative de contenu et l’analyse quali-quantitative comparée de 34 interviews semi-structurés et de documents, montrent qu’une professionnalisation systémique dans les FIs est actuellement encore limitée à la dimension des individus. En termes de structures et procédures, le manquent fréquent de mécanismes efficaces de contrôle (interne et externe) a contribué à de multiples scandales de gouvernance. Par suite de ces scandales, l’augmentation des pressions institutionnelles et les appels à une régulation accrue des FIs sont à l’origine d’une tendance à la déprofessionnalisation. Une classification des FIs olympiques en quatre types idéaux est proposée: les dominants, les marginalisés, les innovateurs et les traditionalistes. Plusieurs implications managériales liées à la professionnalisation et la commercialisation des FIs sont ensuite discutées.