The metaphorical characterization of equilibrium, economic crises, and business cycles

« All businesses fluctuate. The wise man swings on the pendulum of trade; the fool knocks his head against it. » (Anon, 1894)

Depuis ses premières occurrences et jusqu’à la littérature récente sur les subprimes, les crises sont souvent décrites à l’aide de métaphores : relatives aux catastrophes naturelles (tremblements de terre, tempêtes entraînant les acteurs dans leurs tourbillons), médicales (maladies du système économique), physiques (oscillations d’un pendule) sont les plus fréquentes.

Les métaphores (et d’autres figures rhétoriques) sont beaucoup plus que de simples embellissements textuels : elles sont des moyens pour penser les objets, des outils de recherche en ce qu’elles aident le théoricien à comprendre un objet (la crise, dans ce cas) par les propriétés d’autres objets qui sont mieux connus. Parfois, les métaphores révèlent également des hypothèses cachées ou des points de vue qui ne sont plus explicités dans les modèles.

« The metaphorical characterization of equilibrium, economic crises, and business cycles » est un projet financé par le Fonds National Suisse pour la Recherche. Ce projet est dirigé par le prof. Roberto Baranzini avec la collaboration du prof. Harro Maas, du Dr Daniele Besomi et de deux doctorants. Cette recherche vise à explorer comment l’utilisation des métaphores a marqué la nature et le développement des théories des crises vers la fin du XIXe siècle, au moment de la naissance de l’économie moderne. Les métaphores ont commencé à évoluer en concepts et théories des cycles économiques, en même temps que les théories de l’équilibre commençaient à être formulées en termes modernes.

Le but est de comprendre l’équilibre et les crises (les crises étant la némésis de l’équilibre) dans leur relation au moment de leur consolidation conceptuelle, mais également de contribuer débats publics et professionnels actuels sur les crises, un sujet trop souvent couvert de technicités, mais dont l’essence est présentée au moyen d’images semblables à celles utilisées il y a un siècle : peut-être que les problèmes économiques fondamentaux sont restés les mêmes ?

 

Illustration : J. Johnston, The Money Bag. Literature, Politics, Finance ( London : Oakley, 1858 ).