PaRED – Parental Responsibilities, epigenetics and DOHaD

Un groupe de chercheurs de l’UNIL a lancé en janvier 2016 un projet de recherche afin d’analyser l’influence des développements récents dans les domaines de l’épigénétique et des Developmental Origins of Health and Disease (DOHaD) sur la responsabilité individuelle et collective en matière de protection de la santé des générations futures. En effet, suite au développement des biotechnologies génétiques dans le domaine de la médecine reproductive, les recherches et les débats scientifiques contemporains sur l’héritabilité des prédispositions à la santé ou à la maladie semblent en passe de reconfigurer les discours et les pratiques en matière de parentalité et de reproduction humaine.

paredLe projet PaRED relève des Science and Technology Studies (STS). Plus spécifiquement, il adopte le cadre conceptuel de la ‘co-production’ (Jasanoff 2004) et des ‘imaginaires sociotechniques’ (Jasanoff et Kim 2009 ; 2013). Son objectif général est d’analyser l’essor des nouvelles conceptions et pratiques liées à la ‘responsabilité parentale épigénétique’ à trois niveaux complémentaires : épistémique (pratiques et standards de la production des connaissances en épigénétique) ; normatif (normes, valeurs et obligations liés à la parentalité) ; et sociopolitique (formes de gouvernance de la médecine reproductive et pédiatrique).

Le groupe de recherche PaRED a en outre organisé en novembre 2016 une conférence internationale en présence de scientifiques travaillant dans les domaines de l’épigénétique et des DOHaD afin de débattre des multiples interrogations sociotechniques soulevées par leur travail. Cette rencontre a permis d’aborder ces domaines en plein essor à l’intersection de la science et de la société et, plus spécifiquement, d’identifier les enjeux et les usages socio-politiques, émergents ou potentiels, de ces nouvelles connaissances.

Francesco Panese, professeur (ISS)
Luca Chiapperino, chercheur FNS senior (ISS)

 

Membres de l’équipe de recherche :

Prof. Francesco Panese (ISS, UNIL)
Prof. Umberto Simeoni (CHUV)
Luca Chiapperino, chercheur FNS senior (ISS, UNIL)