Santé sexuelle et bien-être des jeunes en Suisse

La Suisse ne dispose pas de données récentes en matière de santé sexuelle chez les jeunes. Afin de combler cette lacune, une équipe multidisciplinaire composée de Joan-Carles Suris (pédiatre, CHUV), André Berchtold (statisticien, ISS & NCCR LIVES), Davide Morselli (psychologue social et méthodologue, ISS & NCCR LIVES) et Brigitte Leeners (gynécologue, USZ), réalise une étude nationale financée par le FNRS.

BerchtoldLa sexualité est une composante importante de la vie et son développement durant l’adolescence a un impact direct sur la qualité de la vie adulte. L’amélioration de la santé sexuelle chez les jeunes est par conséquent une priorité de santé publique. Cependant, la Suisse ne dispose pas de données récentes en la matière, la dernière étude spécifique datant de 1995. Depuis lors, l’introduction du vaccin HPV et les nouveaux traitements contre le SIDA ont modifié la relation vis-à-vis des maladies sexuellement transmissibles.

 

De même, l’utilisation d’Internet et des smartphones ont permis l’émergence de nouveaux comportements à risque tels que le sexting.

Les principaux objectifs de l’étude Sexual health and behavior of young people in Switzerland sont d’obtenir des données épidémiologiques en matière de sexualité chez les jeunes vivant en Suisse, ainsi que d’établir les liens potentiels entre la santé sexuelle, les contextes de vie et le bien-être.

Une enquête quantitative rétrospective sera menée en 2017 auprès d’un échantillon de 40’000 jeunes âgés de 25 ans. Elle s’appuiera sur un dispositif méthodologique développé spécifiquement pour cette étude, à savoir un calendrier de vie sur Internet. Cet outil graphique permet d’indiquer de manière précise quand ont eu lieu différents événements tels que la première relation sexuelle ou la première consommation de cannabis. La mise en relation de ces événements sous forme visuelle permet d’augmenter le nombre d’événements dont les gens se souviennent et d’améliorer leur précision temporelle. Très peu d’expériences ont été menées au niveau international concernant des calendriers de vie sur Internet. Ce projet représente donc une avancée méthodologique significative.

Cette étude fournira des données récentes et détaillées concernant la santé sexuelle des jeunes en Suisse. De plus, nous pourrons établir des liens entre la sexualité et les trajectoires de vie, ce qui permettra de définir des mesures et des politiques pour améliorer le bien-être et la santé des jeunes.

André Berchtold, Professeur associé (ISS & NCCR LIVES, UNIL)

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.