Atteindre ensemble un âge très avancé – Prix Leenaards âge & société 2015

Le projet « atteindre ensemble un âge très avancé » porte sur la nature et les implications de la relation entre les parents très âgés et leurs enfants d’âge avancé. Il est dirigé par la Professeure Daniela Jopp (Institut de Psychologie, UNIL) et menée en collaboration avec les Professeurs Joëlle Darwiche, Dario Spini de l’UNIL, Kathrin Boerner (University of Massachusetts, Boston) et Heining Cham (Fordham University, New York). Cette étude est financée pour une durée d’un an par la Fondation Leenaards.

Klassenfotos

Les personnes qui atteignent un âge très avancé représentent la part de population qui s’accroît le plus rapidement dans la plupart des pays industrialisés. La possibilité de rester à domicile est un enjeu important pour cette population, ce qui est souvent rendu possible par l’implication de leurs propres enfants. Or la nature de la relation entre les parents très âgés et leurs enfants d’âge avancé, ainsi que les implications de la qualité de cette relation, sont des phénomènes encore méconnus. L’étude évaluera les aspects positifs (par ex. se sentir reconnaissant de la présence de l’autre), mais aussi certains aspects négatifs (par ex. le sentiment pour le centenaire d’être un fardeau pour son enfant ; le sentiment de l’enfant de ne pas avoir de vie personnelle). Les résultats permettront de mettre en lumière la spécificité de cette relation, en comparaison avec les dyades parents-enfants plus jeunes, ainsi que de mieux comprendre les conséquences de la qualité de la relation parent-enfant pour le bien-être et la qualité de vie des personnes très âgées et de leur(s) enfant(s) âgés.

Nous utilisons une approche mixte, et nous nous basons sur un échantillon de 20 dyades formées de personnes âgées de 95 ans ou plus vivant en région lémanique, ainsi que de l’enfant d’âge avancé le plus impliqué dans les soins instrumentaux. L’étude examinera en profondeur : le soutien que les membres de la dyade se portent l’un à l’autre (par ex. les comportements de soutien mutuel), leurs ressources personnelles (par ex. la santé), les facteurs psychologiques (par ex. les styles de coping), ainsi que les facteurs contextuels (par ex. les services de soins professionnels ou le soutien familial).

L’exploration des dyades de parents d’âge très avancé et de leurs enfants âgés est une thématique n’ayant encore jamais été étudiée en Suisse. En outre, cette recherche fait partie d’une série d’études internationales menées par la Professeure Jopp. Des données provenant des États-Unis, d’Allemagne et du Portugal seront disponibles afin de les comparer avec les résultats de cette nouvelle étude.

Daniela Jopp, Professeure associée (IP, UNIL)