Géraldine Sauthier

Gouvernance locale et trajectoires de développement touristique. Comparaison des cas de Finhaut, Montreux et Zermatt entre 1850 et 2012

Géraldine Sauthier a obtenu en 2011 un Master Interdisciplinaire en études du Tourisme à l’Institut Universitaire Kurt Bösch à Sion (Valais, Suisse). Elle a ensuite préparé à l’UNIL une thèse en Etudes de Tourisme (mention science politique), qu’elle a soutenu le 1er juillet 2015. Ses centres d’intérêt portent sur les trajectoires historiques de développement des stations touristiques, la gouvernance touristique et la gestion locale des ressources.

La performance que constitue pour une station le fait de connaître le succès touristique, parfois sur plusieurs décennies, n’est de loin pas anodine, surtout si l’on observe que certains lieux traversent des phases de crise plus ou moins longues et plus ou moins marquées et que d’autres encore parviennent à se reconvertir avec succès en diversifiant leurs activités économiques. C’est du point de vue du système de gouvernance locale et de la gestion des ressources foncières, immobilières et infrastructurelles que nous nous sommes intéressés à cette problématique. Notre questionnement était double : d’une part, comprendre comment ces deux dimensions s’articulaient entre elles via la proposition d’un cadre conceptuel que nous avons nommé l’Arrangement Politique Local et, d’autre part, étudier comment elles influençaient les différentes phases comme le démarrage du tourisme, le succès, la crise ou la sortie du tourisme, que peut expérimenter un lieu touristique au cours de son évolution.

Le travail empirique a porté sur les trajectoires de développement de trois lieux ou anciens lieux touristiques. Finhaut, après une période de succès qui a fait de la station la deuxième du Valais au début du XXe siècle, a vu après la première guerre mondiale son activité touristique décliner puis péricliter, le tourisme ayant à l’heure actuelle quasiment disparu. Montreux, de station touristique importante dès les années 1880, a ensuite évolué vers une ville grâce à un processus d’urbanisation ainsi qu’à une diversification des activités économiques. Enfin, Zermatt représente une économie touristique en constante croissance depuis plus de 100 ans. L’analyse de ces trois trajectoires touristiques entre 1850 et 2012 a permis de montrer que la création et la gestion des ressources foncières, immobilières et infrastructurelles à des fins touristiques étaient liées aux caractéristiques du système de gouvernance locale, en particulier à la possession ou non par les acteurs locaux des moyens d’action principaux que sont l’argent, l’organisation, le consensus, le soutien politique et les connaissances. Notre étude a également mis en évidence de fortes différences entre les Arrangements Politiques Locaux lors des phases de succès et ceux durant les moments de crise. Ces différences concernent l’importance de l’implication des autorités politiques locales dans le développement touristique, l’existence d’un leadership touristique, la capacité des acteurs locaux à être actifs à des positions politiques et touristiques aux échelons institutionnels supérieurs, l’importance de la collaboration publique/privés, la capacité d’adaptation et de réaction des acteurs locaux face aux événements, la réussite ou non des stratégies permettant la création et l’utilisation des ressources dans un but touristique ainsi que la capacité de mobilisation des moyens d’action nécessaires.