Un Laboratoire de cultures et humanités digitales de l’Université de Lausanne (LaDHUL)

Créé en début d’année 2013, le Laboratoire de cultures et humanités digitales de l’Université de Lausanne (LaDHUL) est rattaché administrativement à SSP et il est porté conjointement avec la Faculté des Lettres et la Faculté de Théologie et Sciences des Religions. Son directeur actuel, le Prof. Dominique Vinck, nous le présente.

Un tournant culturel et épistémologique s’opère avec la rencontre entre les Sciences Humaines et Sociales d’une part et l’informatique de l’autre. Le déploiement des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour traiter des patrimoines culturels autant que des relations sociales, désormais rendues explicites et archivées en temps réel, mobilise autant des entreprises que des mouvements sociaux et des institutions comme les archives qui transforment l’accès et la mise à disposition des traces laissées par les cultures passées, présentes et émergentes. S’engage alors un travail de conception d’outils en mesure de traiter des questions et des défis épistémologiques, sociaux, politiques et géostratégiques (préservation de la diversité culturelle) que soulèvent la digitalisation, la codification culturelle, le traitement de ces données et la production de visualisation. L’analyse critique de ce qui est en train de se faire devient ainsi une nécessité.

A l’UNIL, depuis 2010, les échanges interfacultaires se sont renforcés sur ces questions et débouchent sur la création du LaDHUL. Il a pour objectif d’offrir un espace collectif de recherche et de valorisation scientifiques aux chercheurs/euses, et il couvre six domaines d’activité :

  1. Constitution, traitement et exploitation d’archives, de corpora textuels, visuels, sonores et multimédia.
  2. Observation, étude, production et économie de la connaissance digitale.
  3. Développement et usages des outils dans les humanités devenant digitales.
  4. Relations sociales médiatisées par les TIC.
  5. Mise en réseau des chercheurs/euses en Suisse, en dialogue avec les associations nationales et internationales.
  6. Développement d’une formation interfacultaire en cultures et humanités digitales en général et en informatique et modélisation pour les sciences humaines et sociales en particulier.

Les collègues qui souhaitent rejoindre ce laboratoire sont invités à en faire la demande auprès de Dominique Vinck. Le principe est celui du double rattachement : son institut/laboratoire facultaire et le LaDHUL.

Activités en cours (cf. DH Lausanne), en collaboration avec le DHLab de l’EPFL :

Site web: http://www.unil.ch/ladhul (à venir)