Publication

Roman, P., Les violences sexuelles à l’adolescence – Comprendre, accueillir, prévenir, Paris : Elsevier-Masson, 2012 (Prix de l’Evolution psychiatrique 2012).

Roman_illLes violences sexuelles à l’adolescence représentent une question d’actualité à plus d’un titre : présentes sur la scène médiatique, sociale et politique, elles préoccupent, interrogent voire mettent en difficulté les différents professionnels qui ont à recevoir, accompagner, sanctionner les adolescents mis en cause dans ces actes transgressifs à caractère sexuel. C’est dans ce contexte que cet ouvrage apparaît donc nécessaire.

Situé dans une approche résolument clinique, il s’appuie sur différents observatoires qui soutiennent une complémentarité des points de vue : une pratique de psychologue et psychothérapeute, une pratique de recherche (cet ouvrage rend compte, en particulier, de l’une des premières recherches cliniques menée en pays francophone dans une approche qualitative), et une pratique d’expertise judiciaire. Ces points de vue permettent de décliner la question des violences sexuelles à l’adolescence selon trois volets, comprendre, accueillir, prévenir :

comprendre la place de l’agir sexuel violent dans le temps et le processus de l’adolescence ainsi que ses implications au plan du groupe familial et social d’une part, et au plan du lien entre auteur et victime d’autre part ;

accueillir la violence et la souffrance de ces adolescents à partir de la reconnaissance du hiatus qui existe entre des actes qui se présentent sur le versant d’une sexualité adulte et qui pourtant témoignent d’un registre infantile d’investissement de la sexualité. Il s’agit de porter attention aux conditions d’accueil et de soin de l’adolescent, de sa famille,… et des professionnels qui en ont la charge ;

prévenir, c’est-à-dire penser, en amont de l’agir sexuel violent, les modalités d’accompagnement du lien entre l’adolescent et son environnement, y compris dans la prise en compte des conditions précoces de l’établissement du lien, mais aussi envisager la prévention du point de vue du soutien d’une subjectivation de l’acte, clé de la prévention de la réitération, au-delà de l’adolescence, de ces agirs transgressifs.

Cet ouvrage est destiné de manière privilégiée aux professionnels du soin psychique (psychiatres, psychologues, psychothérapeutes), mais il se veut également largement ouvert sur les préoccupations des professionnels des champs juridique, social, éducatif et de la santé.