Histoire des médias: une sélection de podcasts

Nous relayons régulièrement sur notre blog des épisodes d’émissions radiophoniques d’histoire telles que la romande Histoire vivante et la française La Fabrique de l’histoire, bien connues du public.

Il existe bien d’autres radios, notamment web, qui s’intéressent aux sciences historiques. On peut citer Paroles d’histoire, Storia Voce, La Marche de l’histoire, Passions médiévistes ou encore l’émission québécoise Aujourd’hui l’histoire.

Français et Françaises écoutant à la radio une allocution de l’amiral Darlan, vice-Premier ministre de Vichy, en mai 1941. Cf. Radio Vichy vous parle.

Dans ce billet, nous proposons un florilège de podcasts ayant trait à l’histoire des médias et de la communication. En désordre et sans exhaustivité :

Pour aller plus loin, écouter Les émissions d’histoire à la radio, par La Marche de l’histoire du 28 juin dernier. On peut notamment y entendre Céline Loriou qui prépare une thèse sur les émissions d’histoire diffusées à la radio depuis 1945 et qui a publié plusieurs textes à ce sujet.

Bonne écoute!

Les femmes à la SSR: l’histoire d’une inégalité

Trop longtemps oubliées dans la mémoire collective et négligées dans les récits de l’histoire de la télévision ou du cinéma, les femmes ont pourtant toujours collaboré à la production audiovisuelle. Quelques initiatives tendent aujourd’hui à leur redonner la place qui leur est destinée dans l’histoire des médias.

A l’occasion de la grève des femmes de Suisse qui s’est déroulée le 14 juin dernier, la SSR a porté son attention sur l’histoire de ses collaboratrices. Les deux archivistes de la SSR, Irène Benz et Heidi Lüdi, ont déniché dans leurs fonds quelques contrats et documents iconographiques témoignant du statut particulier des premières professionnelles de radio et de télévision en Suisse et des inégalités qu’elles ont subies depuis la création de la SSR en 1931.

Présentation du texte rédigé par deux collaboratrices de la SSR, Irène Benz et Anna Sterchi :

« Licenciement en cas de mariage? Interdiction de prendre le volant? Un salaire maximal au moins deux fois plus bas que celui des hommes? Aujourd’hui, c’est inimaginable. Mais il n’y a pas si longtemps, c’était une réalité pour les collaboratrices de la SSR. A l’occasion de la grève des femmes nationale, le diffuseur national jette un œil dans ses archives. »

« Un salaire annuel de 6000 francs [représentait] une bonne rémunération pour une femme », estimait le directeur de la SSR dans les années 40. (SRG)

 

Lire le texte « Egalité à la SSR. Les femmes aux fourneaux plutôt qu’au bureau » sur Swissinfo.ch.

 

Archives audiovisuelles et droits d’auteur: comment ça marche?

Comment les institutions de radio et de télévision peuvent-elles ouvrir leurs archives au public et promouvoir leur utilisation dans l’enseignement et la recherche sans violer les droits d’auteur?

C’est à cette question que tente de répondre le dernier billet de blog d’EuScreen, consortium européen d’archivistes de l’audiovisuel. Pour ce faire, ils ont invité le spécialiste du sujet, Bartolomeo Meletti, qui travaille notamment au sein du projet Learning on Screen. Cette organisation se dédie depuis plusieurs décennies à l’usage du matériel audiovisuel pour l’éducation et la recherche. Pour aider les professeur.e.s et toute autre personne intéressée à mobiliser ce type de ressources, elle a créé en 2018 un Copyright Advisory Service.

 

Museums & Galleries – Original illustration by Sophie Natta for CopyrightUser.org

 

Extrait du billet:

« Making copyright accessible to researchers, educators and creators presents a number of challenges. The main one is the complexity of the subject itself: copyright is a complex and evolving subject, so it is difficult to explain it in a way that is both accurate and accessible. It’s important to try to make things ‘as simple as possible, but not simpler’ (allegedly a quote from Albert Einstein). Second, copyright in education is surrounded by a rather negative perception: teachers, students and researchers often see copyright as an obstacle to their everyday practice and what they consider acceptable behaviour. Ambiguity is another challenge: while teachers dealing copyright issues always look for black or white answers, the practical implementation of copyright law often turns on interpreting concepts that are inherently ambiguous and situational, such as ‘fairness’ or ‘substantiality’. »

 

Pour aller plus loin:

A l’occasion des 75 ans de l’association Learning on Screen, un colloque s’est tenu à Londres les 23 et 24 novembre 2018 consacré au film et à la télévision éducatifs ainsi qu’à l’histoire des pratiques pédagogiques liées à l’écran. Nous y avions consacré un article: « Enseigner avec l’image en mouvement »

 

Une histoire radiophonique de la radio!

Les Nuits de France Culture rediffusent des archives de la radio française… Dans ce billet, nous vous proposons une sélection d’émissions en lien avec l’histoire et l’actualité (passée) de la radio:

En 1979, Radio libre en Belgique, tract de l’Association pour la libération des Ondes

« Comme un caillou dans l’eau » est un documentaire de Pierre Gillon et Jacques Delaye qui date de 1973. Il retrace toute l’histoire de la TSF, de ses origines les plus lointaines jusqu’au premier pas de l’homme sur la lune.

L’expérience « Radio Active »: Antoine Lefébure, historien et fondateur avec Brice Lalonde de « Radio Verte » en 1977 revient sur la tentative cocasse de créer avec un groupe d’étudiants de Jussieu « Radio-active », une radio qui a pour sujet principal la lutte contre le nucléaire.

Dans le secret des archives sonores de Radio France: une émission diffusée en 1964 où il est question de la conservation et de la rénovation des archives sonores de la RTF. Au programme les voix de Jouvet, Colette, Poulenc, Pagnol, Claudel, Cendrars…

 

Tribune de Paris – La radio : Information ou propagande? : une émission de 1948 qui réunissait des journalistes et politiques pour débattre du rôle de la radio.

Le quatrième pouvoir : « Radio Londres, des Français parlent aux Français »: Du Quatrième Pouvoir, celui des medias, la radio a été, en plusieurs moments de l’histoire du 20ème siècle, un puissant moyen d’influence sur les opinions publiques qui joua un rôle important, en particulier, durant la Seconde Guerre Mondiale. Une émission de 1998.

Le web-doc sur Temps présent vu dans les médias

Le web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent, mis en ligne le 11 avril dernier sur le site du magazine, a suscité l’intérêt des médias. Florilège.

Jérôme Porte et Jean-Philippe Ceppi, producteurs de Temps présent, et les étudiantes et doctorante de l’Unil, Jessica Chautems, Gabrielle Duboux et Roxane Gray dans les locaux de Temps présent à la RTS. Copyright RTS/Anne Kearney.

 

ArcInfo a présenté le 13 mars dernier le travail effectué par les étudiant.e.s de l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel (AJM) dans son article « Des Neuchâtelois pour Temps présent » accessible en intégralité aux abonnés du journal.

Les 50 ans de Temps présent suscite des échos outre-Sarine avec l’article «Temps Présent» auf RTS: Das älteste Hintergrundmagazin der Schweiz wird 50″ diffusé le 04 avril sur Horizon.net

Le 24h a consacré, dans son édition du 5-6 avril, deux doubles pages aux 50 ans du magazine dans son article « Depuis 50 ans, Temps présent nourrit le débat » réservé aux abonnés.

Un extrait de cet article « Les formats longs ont de l’avenir » est disponible en libre accès sur les sites du 24h et de la Tribune de Genève.

Le 20 minutes a consacré un article à « 50 ans : Temps présent dans l’oeil des étudiants » publié le 11 avril en version papier et en ligne. Des extraits et captures d’écran du web-doc sont consultables sur le site de 20 minutes.

Le producteur de Temps présent, Jean-Philippe Ceppi, et la doctorante en histoire Roxane Gray reviennent sur les 50 années d’histoire du magazine pour l’émission radiophonique Médialogues « Temps présent, 50 ans et 3’000 reportages au compteur » diffusée le 13 avril.

L’émission Interface présente, dans son émission du 13 avril, le web-documentaire et le travail effectué par son équipe de réalisation.

L’étudiante de l’AJM Julie Gaudio et l’ancienne productrice de Temps présent, Anne-Frédérique Widmann, reviennent sur la place du magazine dans le paysage médiatique pour l’émission radiophonique Forum diffusée le 18 avril.

Visitez le blog de l’Association for Media and History!

©Archives CNA, amateur film collections – Kodak cardboard box for 16mm film – stamp reads “Belgisch Congo Belge”

The International Association for Media and History (IAMHIST) tient un blog sur lequel on trouve de nombreux articles intéressants. Une série de billets regroupés sous le nom « A day at the Archives » proposent notamment de présenter de manière approfondie des centres d’archives pertinents pour écrire l’histoire des médias. Quelques exemples parmi d’autres, les textes sur le Centre national de l’audiovisuel au Luxembourg, les Kirk Douglas Papers à l’Université de Wisconsin ou encore sur les Films Archives de l’Irish Film Institue de Dublin.

Le blog propose également des analyses de films de cinéma, comme celle sur le long-métrage de Peter Jackson « The Shall Not Grow Old », ou de productions pour la télévision, telles que « Crusade in Europe », une adaptation des mémoires d’Eisenhower.

Il est impossible de mentionner ici tous les contenus de cette plateforme particulièrement riche et alimentée par des chercheurs et chercheuses de différents horizons. Nous citerons encore deux publications.

Radio Caroline North News 1967

« Why the British elites were determined to suppress ‘pirate’ radio » est une exploration de l’histoire des radios pirates en Grande-Bretagne durant les années 1960 menée par Richard Rudin, de la John Moores University de Liverpool. Et « ‘I don’t suppose you’ve read my monograph on cigars and cigar ash?’ A Rough Guide to Academic Publishing for Early Career Researchers in Film and Media Studies » par James Chapman de la University of Leicester qui fournit des conseils, outils et astuces très utiles pour celles et ceux qui débutent leur carrière académique.

Si écrire pour ce blog vous intéresse, voici l’appel à contributions.

 

L’Ina parle des femmes dans les médias

A l’occasion de la journée internationale des femmes, la revue des industries créatives et des médias Ina Global a publié, le 8 mars dernier, une série d’articles consacrés à la place des femmes dans les médias. Sociologues, historiennes et chercheur.euse.s en sciences de l’information et de la communication s’interrogent sur les hiérarchies, inégalités et stéréotypes genrés qui perdurent tant dans la production de l’information que dans les représentations véhiculées par les médias. Les analyses portent sur la télévision et la radio mais aussi sur la presse et l’espace numérique.

Ina. Illustration Laura Paoli Pandolfi

 

Présentation du dossier « Femmes dans les médias : rôles de dames » :

« Les femmes tracent leur route depuis plus de 100 ans à travers les médias, presse, radio, TV, Web. Où en sont-elles ? Quelle place occupent-elles ? Quelles représentations ? Malgré les avancées, elles se heurtent toujours au plafond de verre, trop souvent limitées aux mêmes rôles. Bilan à l’ère de #MeToo. »

Retrouver les huit articles sur le site d’Ina Global.

Colloque: Genre et médias francophones en Europe (1940-1950)

La section cinéma de l’Université de Lausanne organise les 21 et 22 mars 2019 le colloque international « Genre et médias francophones dans l’Europe des années 1940-1950 ». Les intervenant.e.s communiqueront sur la radio et la télévision au féminin, sur les représentations du genre sur grand écran, dans la presse magazine ou dans la photographie ainsi que sur les ambivalences de la presse féminine.

Deux conférences plénières jalonneront ces deux journées. La chercheuse Brigitte Rollet (CHCSC,UVSQ-Science Po) retracera le parcours de la cinéaste Jacqueline Audry tandis que Marie-Eve Thérenty (RIRRA 21, Université Montpellier 3) reviendra sur les assignations et résistances chez les journalistes françaises dans les années 1940 et 1950.

Consulter le programme du colloque sur le site de la section d’histoire et d’esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne.

Découvrir la programmation de la rétrospective « Figures de femmes dans le cinéma français (1940-1950) » à la Cinémathèque suisse.

Symposium sur l’archivage numérique de l’audiovisuel

L’association Memoriav organise le 19 mars 2019 le symposium « Stockage d’archives numériques. Comment sécuriser durablement les données numériques de l’audiovisuel ? ». Quel type de stockage est adapté aux différentes institutions ? Quelles sont les possibilités de coopération offertes aux institutions de mémoire ?

Ce colloque, organisé en collaboration avec le Bureau de coordination pour l’archivage permanent des documents électroniques (KOST), questionnera les conditions d’utilisation et les solutions de stockage des données audiovisuelles en tant qu’archives numériques.

Consulter le programme provisoire du symposium.

Les informations pratiques sont disponibles ici.

Nouveau site pour l’Histoire audiovisuelle du contemporain

Le site du Pôle d’histoire audiovisuelle du contemporain (HAC) de l’Université de Lausanne s’offre une nouvelle jeunesse. Le site recense les projets de recherches, publications ainsi que les activités et collaborations scientifiques et pédagogiques autour de l’histoire des médias et des archives sonores et audiovisuelles. Il est désormais possible de recevoir la newsletter du pôle de recherche en s’inscrivant via ce formulaire de contact.

Présentation du site :

« Depuis 2006, la section d’histoire développe un axe de recherche spécifique autour de la valorisation des sources radiophoniques et télévisuelles. Au-delà d’une histoire des médias concernés, cette démarche vise à une intégration toujours plus systématique, et méthodologiquement rigoureuse, de ce matériel en histoire suisse contemporaine.
Outre une attention au dialogue pluridisciplinaire, nous portons un intérêt tout particulier à la question des archives et collaborons régulièrement avec les institutions de référence dans ce domaine que sont Memoriav, la Phonothèque nationale, la Cinémathèque suisse et les différentes unités d’entreprise de la SSR, sans négliger les archives régionales pour certains projets ponctuels. »