Cartographie des archives

Fribourg, Théâtre Livio: enregistrement d’une émission de télévision avec Roland Jay, 1958. BCU Fribourg.

Décloisonner l’histoire de la télévision en Suisse est l’une des ambitions majeures du projet “Pour une histoire élargie en Suisse, 1960-2000”. Au-delà de l’étude des institutions nationales de service public, les recherches menées dans son cadre ont entamé l’exploration de la multitude des pratiques, techniques et discours télévisuels avant la généralisation du numérique. Cette perspective “élargie” a des implications sur les sujets abordés par nos travaux ainsi que sur nos méthodes mais aussi sur les archives que nous avons mobilisées, qui se caractérisent par leur éclatement géographique et thématique.

Dans la perspective d’encourager et de faciliter de futures recherches ainsi que de révéler l’éventail des fonds mobilisés par le projet, nous proposons un panorama des centres d’archives et des ressources en ligne utiles pour faire l’histoire du télévisuel en Suisse. Il s’agit d’une démarche non-exhaustive; les travaux menés dans le cadre du projet ne couvrent pas l’ensemble de cette histoire qui est en train de se faire.

Archives de la Société suisse de radiodiffusion (SSR), Berne

Le centre d’archives de la SSR, fondée en 1931 et qui détient officiellement un monopole sur la radio puis la télévision jusqu’en 1984, est évidemment un lieu central pour faire l’histoire du télévisuel en Suisse. La base de données des fonds n’est pas accessible au public; il faut prendre contact avec la responsable des archives. Les rapports annuels de la SSR depuis 1931 sont disponibles en ligne.

Logo de la chaîne francophone par satellite TV5 à laquelle participe la SSR et qui commence à diffuser ses programmes en janvier 1984. Archives de la SSR. Z 04.18/c.
Archives de la Radio Télévision Suisse (RTS), Genève

Les archives de la radiotélévision publique romande sont disponibles via différents canaux. En ce qui concerne les archives audiovisuelles, il y a tout d’abord leur site web, Les Archives de la RTS, qui propose une large sélection d’émissions de radio et de télévision à partir des années 1930. Editées en lien avec des thèmes d’actualité, souvent renommées pour répondre à cette fonction, elles ne représentent qu’une part mineure de l’ensemble des archives. L’absence des métadonnées les rend impropres à une exploitation scientifique. A des fins de recherches académiques, il est en cependant possible d’avoir un accès privilégié à la base de données interne des archives (la base GICO), qui contient l’ensemble des productions qui ont été conservées. Pour cela, il faut contacter le service de documentation de la RTS.

Archives de la Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), Zurich

Les archives de la radiotélévision publique alémanique sont disponibles via différents canaux. Il y a d’abord la plateforme Play SRF qui donne un accès partiel mais notable aux archives audiovisuelles de la SRF. Comme pour la RTS, il est possible d’avoir un accès privilégié à la base de données interne (Faro) si l’on poursuit des objectifs scientifiques. En plus des fonds audiovisuels, la SRF possède des fonds papier variés. Dans le cadre de ce projet, les archives audiovisuelles et papier de la SRF ont notamment été mobilisées pour retracer l’histoire du magazine Fernsehstrasse 1-4 entre 1974 et 1980. Le programme, dédié à la politique des médias, est présenté par Hans W. Kopp. Avocat spécialiste du droit des médias et partisan de leur libéralisation, il a notamment présidé la commission fédérale d’experts pour une conception générale des médias entre 1978 et 1983. Les fonds papier et audiovisuels sur cette émission ont notamment permis une réflexion sur la manière dont la télévision produit des discours sur elle-même.

Archives des PTT, Berne

Base de données.

Ce centre d’archives, nécessaire pour faire l’histoire de la poste, de la télégraphie et de la téléphonie en Suisse, représente également une ressource pour faire l’histoire du télévisuel. En tant que responsable des infrastructures techniques de la radio et de la télévision, les PTT sont un acteur majeur du développement de ces médias en Suisse et un partenaire historique de la SSR. Par ailleurs, le Musée de la communication à Berne possède une riche collection en ligne, comportant notamment de nombreuses photographies, films, affiches, images de timbres et d’objets, etc. Dans le cadre de notre projet, des fonds concernant les télécommunications satellite et la télévision industrielle ont par exemple été consultés.

Dispositif de transmission de film couleur 16mm FC 16-I L 40 B du studio de télévision du Palais fédéral à Berne (1966-1980). Musée de la communication. IKT00056.
Cinémathèque suisse, Centre d’archivage et de recherche de Penthaz

Base de données.

La Cinémathèque suisse constitue une ressource importante pour comprendre l’histoire du télévisuel en Suisse dans une perspective intermédiatique. Parmi la centaine de fonds conservés à Penthaz, on trouve, outre plusieurs dossiers sur la SSR, les archives remises par plusieurs réalisateurs ayant travaillé pour le cinéma et la télévision ainsi que les fonds de l’Association des réalisateurs de films et de plusieurs festivals audiovisuels. La réception se fait sur rendez-vous.

Archives fédérales suisses (AFS), Berne

Base de données et publications numérisées

Les AFS contiennent évidemment d’innombrables ressources utiles pour faire l’histoire de la télévision en Suisse, en particulier quant à son traitement par les différents Départements fédéraux et aux multiples débats parlementaires auxquels elle a donné lieu le long de son histoire.

Archives cantonales vaudoises (ACV), Chavannes-près-Renens

Base de données.

Les Archives du Canton de Vaud mettent à disposition et collectent de très nombreuses archives administratives et privées. Dans le cadre de notre projet, le fonds de l’Association de la presse romande a été par exemple utile pour appréhender les relations qu’entretiennent les milieux des journaux suisses, en particulier romands, avec les médias audiovisuels, ouvrant ainsi la voie à une histoire intermédiale de la télévision en Suisse. Le fonds de René Berger (1915-2009) est également précieux pour faire l’histoire du télévisuel en Suisse. Ancien directeur du Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne ainsi que professeur honoraire de l’Université de Lausanne, il a notamment mis en place le premier cours universitaire sur les médias de masse au début des années 1970 et participé à mettre sur pied les colloques du VideoFestival international de Locarno. Les ACV possèdent également le fonds de PubliGroupe (1872-2015) qui permet d’appréhender les enjeux publicitaires de la télévision. Ce fonds contient par exemple une série sur la première chaîne romande de télévision par abonnement, Télécinéromandie, dans laquelle PubliGroupe  – alors Publicitas SA – avait beaucoup investi. Il faut aussi signaler le Fonds Video Ouest qui documente l’un des projets expérimentaux de télévision locale à Renens. Finalement, les ACV regroupent aussi les archives du Secrétariat général du Département vaudois de l’instruction publique et des cultes qui permettent d’appréhender les dispositifs et modes de production de la télévision, de la radio et du cinéma scolaires.

Archives sociales suisses de Zürich (ASS), Zurich

Base de données.

Ressource incontournable pour écrire l’histoire du travail en Suisse, les ASS collectent les archives des collectivités de mouvement sociaux, les archives privées de leurs activistes ainsi que les archives de nombreux syndicats, partis politiques et associations. Dans le cadre de notre projet ont été consultés les fonds du Syndicat Suisse des Mass Media (SSM) et de l’Association des employés de radio et de télévision suisses (VSRTA) du début des années 1960 au tournant des années 2000. Ils permettent d’appréhender l’évolution des stratégies syndicales et des modes d’association du personnel de télévision ainsi que les débats sociaux et professionnels qui ont jalonné la production télévisuelle en Suisse. Les ASS possèdent par ailleurs une base de données spécialement dédiée aux archives audiovisuelles.

Archives de l’Etat de Genève (AEG), Genève

Base de données.

Les AEG détiennent notamment des ressources intéressantes pour faire l’histoire des radios et des télévisions locales et éducatives.

Archives de l’Union internationale des télécommunications (UIT), Genève

Les archives de l’UIT donnent accès à un large éventail de documents sur les télécommunications ainsi que sur l’histoire de l’UIT depuis sa création en 1865 jusqu’à nos jours. La numérisation des archives est très avancée, comme en témoigne leur portail historique en ligne qui rend disponibles une vaste documentation autour des conférences internationales, la revue de l’UIT depuis 1869, de multiples rapports, etc. Ces ressources permettent de dévoiler les croisements multiples entre télévision et télécommunication, dont la télévision satellite est un exemple frappant et qui fait d’ailleurs l’objet de très nombreuses études, conférences mais aussi expositions sous l’égide de l’UIT.

Couverture du Journal des télécommunications, vol. 44, no 1, 1977. Archives de l’UIT.
Bibliothèque de la Ville de Genève (BGE), Genève

Base de données.

Dans le cadre de notre projet, des visites à la BGE nous ont par exemple servi à consulter les Bulletins de l’Union européenne de radiodiffusion (UER), également accessibles aux archives des PTT à Köniz. Cette ressource permet notamment d’inscrire l’histoire du télévisuel en Suisse dans des logiques transnationales en même temps qu’elle offre un large panorama des évolutions techniques, institutionnelles, intellectuelles mais aussi des pratiques du télévisuel à l’international et dans la longue durée. Dans une perspective plus “élargie” du télévisuel telle que revendiquée par notre projet, la revue L’Homme et l’Espace (1961-1963) a également été consultée à la BGE. Revue suisse dédiée aux activités spatiales naissantes, elle participe à documenter les représentations et pratiques liées à l’émergence de la télévision satellite dans une perspective suisse. La BGE regroupe par ailleurs les bulletins d’information des programmes de la TSR, les revues du Syndicat Suisse des Médias ainsi que des brochures de formation éditées par la TSR. Elle recense également le mémoire rédigé par la théologienne et réalisatrice de télévision Loyse Andrée autour de la Communication de l’Evangile à la télévision.

Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne (BCU), Lausanne

La BCU de Lausanne (Riponne) regroupe les exemplaires imprimés du Radio-TV Je Vois Tout, désormais également accessibles en ligne sur la base de données Scriptorium. Elle contient aussi les Cahiers de la Radio Télévision Suisse Romande (RTSR) édités de 1979 à 1982.

Utilisation de la vidéo légère pour le tournage d’émissions d’actualités à la TSR, Cahiers de la RTSR, n°4, juin 1981, BCU de Lausanne-Riponne.
Archives contestataires de Genève, Genève

Les inventaires des archives. Le catalogue de la bibliothèque qui regroupe les publications (livres, brochures, périodiques).

Fondées en 2007, les Archives contestataires ont pour vocation de couvrir l’ensemble des archives des mouvements sociaux, autre que les partis et syndicats, du dernier tiers du XXe siècle sur l’ensemble de la Suisse romande. Le fonds déposé par Florian Rochat regroupe des coupures de presse, correspondances et notes sur les activités militantes et syndicales du personnel de la Télévision Suisse Romande durant la période contestataire des années 1970.

Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève (FMAC), Genève

Base de données.

Le FMAC comprend de très nombreuses ressources sur la vidéo, et notamment la vidéo militante. Pour en savoir plus, se reporter au projet “Vidéos socioculturelles des années 70 et 80 en Suisse romande”, qui a permis de sauvegarder les bandes vidéo produites par des réalisateurs et réalisatrices romands entre 1970 et 1985 dans le domaine social et socioculturel.

Archives communales de Montreux, Montreux

Base de données.

Les archives communales de Montreux documentent l’histoire du festival de télévision de la Rose d’Or créé en 1967 à Montreux par la SSR et l’Union européenne de radiodiffusion (UER) ainsi que les différents symposiums et expositions organisés autour de la télévision. Elles regroupent des photographies issues du versement de Chris Zoebeli en 2000 ainsi que des archives de production issues du versement des archives du Festival de Jazz de Montreux en 2016-2017. Le Journal de Montreux est également consultable sur place.

Photographie de Jean Schlemmer. « Symposium de télévision, appareils », 1973, fonds photographique PP 070-E-0230, Archives de Montreux.
Archives de la Société Suisse des Auteurs (SSA), Lausanne

Fondée en 1985 par des auteurs et cinéastes de Genève et d’anciens membres de la section suisse de la Société française des auteurs et compositeurs dramatiques, la SSA est une société coopérative d’auteurs d’œuvres dramatiques, dramatico-musicales, chorégraphiques, audiovisuelles et multimédias. Ses archives, conservées dans les locaux de l’association à Lausanne, regroupent des rapports annuels, des bulletins d’information et la liste de ses membres depuis sa création en 1986.

Archives de la télévision protestante, Lausanne

Médias Pro, nommé l’Office protestant des médias jusqu’en 2008, regroupe dans ses locaux à Lausanne les procès verbaux du Service de télévision des Eglises protestantes de la Suisse romande du début des années 1960 au tournant des années 2000.

Les collections de la Maison d’Ailleurs – musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires, Yverdon

La Maison d’Ailleurs conserve de très nombreux ouvrages, bandes-dessinées, comics, revues, œuvres d’art, films, photographies, affiches, jouets, etc. liés à l’univers de la science-fiction. Ses riches collections ouvrent des pistes pour faire une histoire du télévisuel via ses représentations culturelles et l’imaginaire qu’il a suscité. Dans le cadre de notre projet, ces fonds ont permis d’étudier les croisements fictionnels entre télévision et conquête spatiale.

Le bureau en voiture, avec téléphone, ordinateur intégré, écran, bref, l’avenir technologique et nomade, tel qu’on le rêvait en 1968. Détail d’une annonce-presse pour un pétrolier français. Collections de la Maison d’Ailleurs. AM6400.
Archives de la firme Novartis, Bâle

Les archives de la firme Novartis ont numérisé l’ensemble des documents audiovisuels des firmes CIBA, Geigy, Ciba-Geigy et Sandoz. Elle regroupe également les archives papiers de ces firmes qui ont notamment été actives dans le secteur de la photochimie (CIBA et Ciba-Geigy). Ces archives offrent une porte d’entrée dans l’investissement culturel réalisé par des industries de pharmaceutique, chimie et agrochimie en utilisant l’audiovisuel à des fins publicitaires ou pédagogiques par exemple. Les ressources audiovisuelles et papiers ont notamment été mobilisées pour documenter l’histoire du partenariat CADIA entre la maison d’édition romande Rencontre, CIBA et Geigy (1970-1973). Dans ce cadre, des dispositifs techniques tels que l’Electronic Video Recorder (EVR), prototype de la vidéocassette, ont été expérimentés ; documenter ces usages ouvre ainsi des pistes pour faire l’histoire de la télévision utilitaire en Suisse. Ces archives regroupent également d’importantes ressources documentaires sur l’histoire du projecteur Eidophor qui ont été notamment exploitées par Caroline Meyer dans sa thèse de doctorat (Der Eidophor. Ein Grossbildprojektionssystem zwischen Kino und Fernsehen 1939-1999, Chronos, 2009).

Archives de la Ville de Lausanne

Le canal vidéo des archives de la ville de Lausanne réunit les fonds patrimoniaux audiovisuels numérisés et conservés par la Ville de Lausanne. Il contient notamment le fond de la Télévision de la région lausannoise, TVRL, active entre 1993 et 2009, mais également les bandes du fonds de police. Voir aussi les archives audiovisuelles de TV BourdoNet qui constituent un bel exemple d’une télévision associative. Les archives conservent en outre les documents papier de la plupart des institutions dont elles gardent les traces audiovisuelles.

Section d’histoire et esthétique de l’Université de Lausanne – Unité archives du CEC

Information et contact.

La Section d’histoire et esthétique du cinéma de l’UNIL conserve via l’Unité archives du Centre d’études cinématographiques des documents en lien avec le cinéma. Dans la perspective d’écrire l’histoire du télévisuel, on y trouve notamment certaines années des revues Télé-ciné (revue TV et cinéma française, années 1956-1967) et Zoom-Filmberater (revue suisse 1954-1972/1973-1994). Plus généralement, certaines publications cinéphiliques abordent également la question de la télévision (Cinéma [fédération française des ciné-clubs], Image et Son, Cinémaction p. ex.). Enfin des coupures de presse de Télérama se retrouvent dans la documentation du fonds Jean-Pierre Jeancolas (fiches par film) et au sein des Carnets de Barthélemy Amengual. Le fonds Freddy Landry recèle une partie de la production journalistique du Neuchâtelois en lien avec la télévision : des articles issus de la presse locale reflètent et documentent ainsi ses activités de critique de cinéma et de télévision.

Institut national de l’audiovisuel (INA), Paris

Le fonds déposé par le réalisateur français Claude Santelli comporte plusieurs dossiers et ressources iconographiques qui renseignent sur le déroulement et l’organisation des rencontres internationales de télévision à Aix-en-Provence entre 1973 et 1977.

Femmes militaires au Service de repérage et de signalisation d’avions (SRSA). Centrale de communication. 1980. Médiathèque historique de l’Armée suisse. CC BY-NC-ND
Archives audiovisuelles en ligne

Archiprod, productions vidéo de l’instruction publique à Genève.

Les archives audiovisuelles de la ville de la Chaux-de-Fonds.

Le site des Archives de la RTS et Play SRF.

Le canal vidéo des archives de la ville de Lausanne.

Les collections audiovisuelles du Canton du Valais.

ETH-Pics, die Plattform der Bildkataloge der ETH Zürich, met à disposition des photographies et des fonds dans le domaine de l’histoire des sciences et des technologies, entre autres.

La Médiathèque historique de l’Armée suisse donne accès à de nombreux films et photographies.

La base Memobase donne accès aux documents audiovisuels de 63 institutions suisses et est continuellement enrichie.

Le Museum für Gestaltung Zürich et les archives de la Zürcher Hochschule der Künste ont un catalogue en ligne en commun qui contient des ressources intéressantes pour faire l’histoire de la télévision.

Museris réunit les bases de données des institutions muséales de la Ville de Lausanne.

Scriptorium met à disposition de vastes collections de sources papiers du patrimoine vaudois. Pour une histoire de la télévision, la collection du magazine Radio TV – Je vois tout est particulièrement importante.