Au coeur du métier de journaliste d’investigation en Suisse

A l’heure où la situation financière et la diversité des contenus de la presse suisse montrent quelques signes de détérioration, Gilles Labarthe, chercheur universitaire et journaliste indépendant, consacre sa thèse de doctorat aux pressions subies par les journalistes d’investigation en Suisse. De la guerre froide aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, il retrace notamment les grandes évolutions des conditions d’exercice du métier.

« L’enjeu : mieux déterminer à quel point les journalistes d’investigation ont été affectés dans leur travail par le poids d’administrations ou de communicants cherchant à influencer leur production – voire à empêcher certaines publications. »

Article dans Le Courrier

Article sur RTS Info