Kouyate Salikou

La santé mentale en Côte d’Ivoire : expérience de la maladie mentale chez les enfants en situation de handicap dans le département de Ferkessédougou

Sous la direction du Professeur Ilario Rossi (THEMA, ISS, SSP, UNIL).

Mon projet de thèse traite de la santé mentale infanto-juvénile en Côte d’Ivoire. La prise en charge du trouble mental chez l’enfant demeure un véritable problème social, culturel et de santé publique. Constituant un problème de santé méconnu et négligée par les acteurs locaux, la santé mentale est restée longtemps tributaire de l’univers des soins magico-religieux. Toutefois, dans le cadre des politiques de santé publique, on assiste à l’émergence d’une psychiatrie infanto-juvénile qui commence à s’intéresser bien que ponctuellement à la santé mentale des enfants et adolescents.

Ainsi, dans une perspective socio-anthropologique, ce travail vise à décrire et à analyser dans leurs diversités les pratiques et les représentations liées à la prise en charge du trouble mental. Dans une approche interprétative critique, je veux rendre compte des enjeux socio-culturels, médico-éducatifs et politiques qui médiatisent la condition de l’enfant atteint de maladie mentale. Ce travail vise d’une part à contribuer à la réflexion épistémologique et clinique, et donc sociale, concernant la souffrance, la détresse et la psychopathologie exprimées par les enfants et adolescents.