Comet Backup remplace la solution de sauvegarde automatique CrashPlan (Code42)

Comet Backup remplace dès à présent CrashPlan (Code42) comme solution de sauvegarde des postes de travail du personnel de l’UNIL.

Le logiciel CrashPlan, utilisé depuis 2012 à l’UNIL, sera retiré de notre catalogue de logiciel d’ici au 1er juin 2022. En cause, le choix de l’éditeur de proposer uniquement son service cloud sans possibilité de stockage sur le site UNIL. Les données sur son cloud ne pouvant pas être sécurisées selon les lois suisses en vigueur actuellement, ce service ne peut être utilisé par l’UNIL. Conclusion : bye bye CrashPlan !

Comet Backup, le nouveau logiciel de sauvegarde proposé par le Ci

On ne rappelera jamais assez l’importance d’avoir un backup à jour et de qualité. L’enjeu d’un logiciel de sauvegarde, c’est protéger son poste personnel UNIL des vols, pannes et autres malwares, qui sont encore fréquents à l’UNIL. Les données sont automatiquement sauvegardées toutes les 3 heures, pour peu que la machine soit connectée à Internet.

Le Centre informatique (Ci) a donc cherché un remplaçant entre septembre 2021, date de l’annonce du changement de licence CrashPlan, et mars 2022. Après avoir évalué une dizaine de logiciels et effectué 3 essais non concluants, le logiciel Comet Backup a été choisi par le Ci pour remplacer CrashPlan.

Une migration à Comet Backup à faire sans attendre

Les licences CrashPlan s’arrêtent le 1er juin prochain, et il ne sera plus possible d’accéder aux sauvegardes de ce service dès cette date. Il est donc grand temps de procéder à la migration vers Comet Backup, que vous ayez un Mac ou un PC. Nous allons donc demander à chaque personne utilisant CrashPlan de procéder d’elle-même à cette migration. Les instructions seront envoyées par mail et des rappels aux retardataires sont prévus. Nous nous excusons par avance pour le nombre de mails que vous risquez de recevoir. Un conseil pour les éviter : migrez le plus vite possible à Comet Backup !

L’idée de retrouver un produit qui se trouve au printemps de son cycle de vie est enthousiasmante. Les tests ont montré que le logiciel répond à tous les points du cahier des charges établi par le groupe de travail monté pour l’occasion, et qu’il était le seul à le faire. De plus, une partie des quelques bugs rencontrés lors des tests ont été résolus rapidement. Un taux de réactivité du fournisseur bienvenu, qui nous tenait à cœur.

Emplacement, fréquence de sauvegarde et synchronisation des données

Les données sont compressées et chiffrées avant l’envoi et déposées sur le Cloud européen de la société Wasabi. Ceci est rendu possible par le respect des normes légales par le logiciel Comet Backup. Ainsi, la Direction de l’UNIL a pu valider et soutenir notre proposition d’utiliser ce Cloud, car les données sont correctement chiffrées et les clés de chiffrement sont sur notre serveur Comet Backup principal, situé dans notre centre de données à l’UNIL. A terme, nous souhaitons cependant utiliser les serveurs de stockage de notre centre de données pour y déposer les sauvegardes. Nous étudierons la faisabilité de ce projet au cours des prochains mois.

Du côté de la fréquence des sauvegardes et de la synchronisation entre plusieurs ordinateurs, il y a du changement. Ainsi, CrashPlan sauvait les données toutes les 15 minutes et permettait de récupérer ses données via une application installée sur son ordinateur et via le site https://backup.unil.ch. Cette fréquence était liée au fait que CrashPlan était vu à ses débuts à la fois comme un outil de sauvegarde et un outil de synchronisation entre plusieurs ordinateurs. Cependant, la fonction de synchronisation n’a jamais vraiment donné satisfaction et a très vite été dépassée par des outils comme SwitchDrive, puis OneDrive.

Avec Comet Backup, nous retournons à une fréquence de sauvegarde plus standard et l’aspect de synchronisation est abandonné. Ainsi, notre nouvelle solution est configurée pour effectuer une sauvegarde toutes les 3 heures. Elle permet également de restaurer ses données soi-même à travers l’application installée sur son ordinateur. Il n’y a plus moyen cependant de récupérer son fichier en ligne, via le site https://backup.unil.ch. Pour synchroniser ses fichiers entre plusieurs ordinateurs, on passera donc désormais par des applications dédiées, telle que OneDrive.

Figure 1 Une sauvegarde est prévue toutes les 3 heures. La situation idéale est un succès (Success). En cas de sauvegarde ratée (Missed), rien de grave, Comet Backup attendra la prochaine itération. En cas d’alerte (Warning), un petit tour dans le log (detailed log) est conseillé.

Un compte dédié à Comet

Parmi les autres différences, notons-en une majeure : Comet Backup nécessite un mot de passe dédié, qui est créé au moment de l’inscription au service. Idéalement, nous aurions voulu pouvoir utiliser les identifiants UNIL, comme avec CrashPlan. Ce n’est pour l’instant pas possible. Une demande d’amélioration est en cours mais celle-ci pourrait prendre du temps avant d’être réalisée. En attendant, il faudra donc accepter de créer un nouveau mot de passe pour ce service.

L’installation de macOS Monterrey ne pose enfin plus de problème

CrashPlan a été utilisé durant 10 ans à l’UNIL, à satisfaction. Ces dernières années cependant, le produit était en perte de vitesse jusqu’à ne plus être maintenu à jour, malgré un contrat valable. La dernière conséquence en date est que les personnes utilisant un mac avec CrashPlan ont reçu en septembre dernier un message les enjouant à ne pas installer la version macOS 12 (Monterrey), car celle-ci était incompatible avec la version CrashPlan utilisée à l’UNIL. Code42 avait en effet refusé de mettre à jour son application.

En termes de sécurité informatique, où le maintien à jour de son système d’exploitation est critique, cette restriction était un problème. Comet Backup nous permet de la faire tomber. Ainsi, les personnes utilisant un mac avec CrashPlan sont invitées à mettre à jour leur système à macOS 12 (Monterrey) et à y installer Comet Backup dès à présent. Si la mise à jour n’est pas obligatoire, elle reste vivement recommandée.

Comet Backup, un filet de sécurité

Avec un peu de chance, un logiciel de sauvegarde n’est jamais utilisé. Cela implique qu’une personne ne perd aucune donnée sur son ordinateur. Reste que, comme la ceinture de sécurité en voiture, ou le filet de sécurité sous un funambule, un logiciel de sauvegarde est un outil essentiel pour éviter une potentielle perte de données.

Aller plus loin :

image d’en-tête : Vincentiu Solomon sur Unsplash.com