4 projets de l’EPFL ont été sélectionnés

Suite à l’appel d’offre du Centre de Limnologie de l’EPFL, les 4 projets suivants ont été selectionnés:

  • Yves Bellouard, Bastiaan Ibelings et Francesco Pomati: un capteur tout en verre pour mesurer les population d’algues du pic profond de chlorophyll-a.
  • Kristin Schirmer et Philippe Renaud: RAINBOWflow CHIPonline – un biocapteur avec des cellules de poisson pour tester automatiquement la qualité de l’eau.
  • Florian Breider et Jean-Luc Loizeau: Projet MicroSed – Déposition et accumulation des microplastiques dans les sédiments du lac.
  • Stéphane Joost, Tamar Kohn et Alcherio Martinoli: Adaptation locale des communautés bactériennes aux conditions environnementales.

Ces projets vont contribuer à élargir le spectre des études sur le Léman tout en renforçant les collaborations entre les différentes institutions de recherches. Deux projets vont également permettre de développer de nouvelles technologies, un objectif important pour LéXPLORE. Pour la plupart, ces projets vont commencer en automne et s’étendre sur une ou deux années.

15 chercheurs participent au 1er cycle de mesures sur 24h

Le 11 et 12 juin 2019, 15 chercheurs de l’EPFL, l’UNIL et de l’Eawag ont examiné le lac pendant 24h. Une véritable équipe multidisciplinaire composée de physiciens, biogéochimistes et d’experts en télédétection. De nombreuses données ont été collectées à haute fréquence: turbulence, nutriments, oxygène, conductivité, turbidité, CO2, carbone total, carbone organique et inorganique, chlorophyll-a, propriétés bio-optiques. Deux équipes ont également fait des mesures en bateau à d’autres localisations, pour couvrir spatialement l’entièreté lac et calibrer ainsi les images satellitaires.

Une première sur LéXPLORE, qui va se répéter. En effet, un des objectifs de LéXPLORE est de combler le manque actuel de données nocturnes, qui ne donne qu’une image biaisée de l’écosystème du lac.

100 étudiants de l’UNIL visitent LéXPLORE

Le 27 mai 2019, une centaine d’étudiants en bachelor en Science Environnementale de l’UNIL ont visité la plateforme LéXPLORE. Ils ont pu se familiariser avec différents instruments de pointe installés sur LéXPLORE. Prof. Marie-Elodie Perga souhaite ainsi permettre aux étudiants de découvrir une nouvelle façon de faire de la limnologie basée sur des données à très haut débit. Une belle initiative a renouvelé ! La plateforme LéXPLORE est aussi vouée à être un outil pédagogique, afin de sensibiliser les nouvelles générations aux sciences aquatiques.

L’EPFL lance un appel à projets sur LéXPLORE

Le Centre de Limnologie de l’EPFL lance un appel à projets sur la plateforme LéXPLORE jusqu’au 31 Mai 2019. Les chercheurs intéressés de l’EPFL pourront bénéficier de conditions de travail exceptionnelle et avoir accès à des données de base détaillées. D’autre part, ils sont encouragés à collaborer avec les chercheurs déjà actifs sur LéXPLORE. Pour soumettre une demande, vous trouvez plus d’information dans le descriptif et le formulaire de demande.

La plateforme LéXPLORE est ancrée sur le lac à Pully

Le 18 février 2019, la companie Rampini & Cie a transporté la plateforme du Bouveret à Pully. En parallèle, les bateaux de la Sagrave avec la companie ASN International GmbH ont installé les 4 ancres, qu’ils ont connecté à la plateforme LéXPLORE. Ces ancres sont installés à 300 m de la plateforme à des profondeurs allant de 75 à 140 m, une opération particulièrement délicate. Les travaux d’ancrage se sont déroulés sur deux jours en toute sécurité. Après cette étape importante, la vraie aventure scientifique pourra enfin commencer avec l’installation des instruments de mesure et du système de gestion des données.

La mise à l’eau de la plateforme a fait l’objet de nombreuses interventions dans les média qui sont disponibles ci-dessous: